Suite à la requête du ministre guinéen du Travail, l’OIE et la FOPAO tranchent dans le vif : KABA GUITER reste le seul président reconnu du CNP-G

Voici des correspondances qui devraient normalement mettre fin à une polémique stérile cyniquement entretenue autour de la présidence du Conseil National du Patronat Guinéen (CNP-G). Elles font suite à une correspondance datant du 30 janvier 2017, adressée à l’Organisation Internationale des Employeurs (OIE), par le ministre guinéen de l’Emploi et du Travail, Albert Damantang Camara. Dans cette correspondance, après qu’une certaine sagesse eut certainement prévalu, le ministre Damantang demandait à cette instance patronale mondiale ayant une renommée aussi puissante que celle de la FIFA dans le monde, d’apporter une réponse définitive à la polémique susmentionnée. La réponse de l’OIE, d’ailleurs confortée par celle de la FOPAO, est on ne peut très claire. Elle réaffirme que c’est Ansoumane KABA, plus connu sous le nom de Kaba GUITER, qui est le président élu du CNP-G. Allant plus loin encore, elle revient dans son courrier-réponse sur des faits importants déjà posés par M. Kaba, au nom évidemment du CNP-G. Lisez plutôt ces correspondances assez édifiantes et qui devraient normalement amener les autorités guinéennes à définitivement tourner la page de la crise au sein de cette instance patronale seule à représenter notre pays au sein de l’OIE…

Réponse de Madame Linda Kromjong à la lettre de Monsieur le Ministre

Lettre Ministre Emploi et Travail

CO2017-034(SITUATION DU CNP-Guinée)

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.