Supervision électorale : le CNOSCG a bouclé la formation des observateurs et formateurs, à Conakry

Print Friendly, PDF & Email

Ouverte mercredi 23 septembre, la formation des agents formateurs et observateurs, initiée par le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG) à travers sa plateforme ‘’Regard du peuple ’’, a pris fin ce jeudi 24 septembre 2020 à Conakry.

Durant 2 jours, les participants venus des 5 communes de Conakry, des 33 préfectures et 334 communes rurales, ont été outillés dans le cadre juridique d’une bonne observation électorale, du rôle des agents sensibilisateurs en période électorale, et la place qu’occupe la société civile pour une élection libre et transparente.

Dans son discours de clôture, le président du CNOSCG, Dr Dansa Kourouma s’est adressé aux formateurs et participants en précisant « Aux formateurs, après cette formation, vous devez être capables de vous mettre dans la peau d’un vrai leader de la société civile guinéenne. Un vrai leader de la société civile ne se bat pas pour avoir des postes, ne se bat pas pour avoir des yeux au tour du pouvoir ou de l’opposition, le vrai leader de la société civile n’a pas peur d’assumer son indépendance ou son impartialité. Parce que, notre impartialité détermine la trajectoire que notre pays prendra.

Aux participants, les élections ce n’est pas seulement une trajectoire rectiligne, c’est aussi un moment circulaire, mais qui peut aller dans tous les sens, qui peut être émaillé d’incidents, de violences et d’intimidations. Vous devez être capables de tenir tout droit dans vos bottes, interpréter avec honnêteté ce que vous avez vu sur le terrain. Ce n’est pas seulement les résultats obtenus par un candidat, mais la manière dont les résultats ont été d’obtenus est plus importante pour nous que les résultats eux-mêmes. »

Se Réjouissant d’avoir pris part à cette formation, Abdoulaye Mohamed Kallo a promis de transmettre fidèlement les enseignements tirés de ces deux jours de partage d’idées et d’expériences.   

« D’abord, je suis très ravi de participer à cette formation. Au cours de ces deux jours, nous avons parlé d’abord du cadre juridique, mais aussi des principes directeurs de l’observation d’une élection, surtout celle qui se déroule aujourd’hui avec des contextes très tendus. Et, nous avons parlé des rôles et responsabilités d’un observateur : la neutralité, la transparence et les valeurs morales que nous devons observer sur le terrain pour qu’il y’ait une élection apaisée, crédible et acceptée de tous.

Avec les anciennes expériences et celles que je viens d’avoir, nous sommes engagés à transmettre fidèlement la formation que nous venons de recevoir ici, aux jeunes que nous allons former partout en Guinée », promet-il.

Au nombre de 76, ces agents sensibilisateurs et formateurs auront la lourde charge de contrôler le scrutin du 18 octobre prochain, de l’ouverture, à la fermeture des bureaux de vote sur l’ensemble du territoire national.

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57   

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.