Connect with us

Sport

Féguifoot : Amadou Diaby auditionné, de nouveaux éléments versés au dossier

Published

on

La commission d’éthique de la Fédération guinéenne de football (Féguifoot) -pilotée par Amadou Tham Camara- s’est réunie à nouveau ce vendredi, 2 août pour auditionner le premier vice-président –suspendu- de l’institution Amadou Diaby, accusé par l’ex-entraîneur du Syli national Paul Put de percevoir 10 pour cent de son salaire.

Les débats qui ont duré plus de 4 heures d’horloge ont été finalement renvoyés à la semaine prochaine, a annoncé à la presse le rapporteur Me Jean-Baptiste Kantara.

Me Jean-Baptiste Kantara, rapporteur

« Nous avons reçu aujourd’hui comme attendu monsieur Amadou Diaby pour recueillir ses propos face aux allégations de monsieur Paul Put l’accusant de corruption. Nous avons eu des échanges très intéressants avec lui et nous pensons que nous sommes sur la bonne voie et la semaine prochaine, nous donnerons les détails plus fournis pour vous permettre d’informer le large public.

On vous assure que le travail que nous avons commencé sera conduit dans la sérénité en dehors de toute influence extérieure, et avec justice sur la base des textes qui régissent le fonctionnement de notre commission. La commission a été très satisfaite d’apprendre de nouveaux éléments et elle va s’employer comme d’habitude à l’examen judicieux de ces éléments pour le bonheur du large public afin que transparaisse la vérité dans ce dossier. Tous les détails vous seront soumis par étape.

Nous avons un programme en début de semaine pour aller vite dans l’examen de ce dossier. Les éléments que nous avons eus aujourd’hui nous ont permis de comprendre que nous étions sur la bonne démarche. Vous allez nous permettre de garder ces éléments sinon le travail risque d’être compromis. Nous vous assurons que nous ferons le travail dans la transparence, dans la justice et avec le plus grand professionnalisme. Et nous allons faire en sorte que vous ayez des éléments pour informer le grand public.

Lorsqu’on cherche la vérité sans passion, il faut la patience. Nous partons mollo-mollo parce que nous devons faire en sorte de tenir en compte le droit de chacun. Et nous sommes encore au niveau d’enquête préliminaire où tout le monde semble être innocent encore. Mais, ce sont les éléments qui vont déterminer le niveau de responsabilité des uns et des autres dans cette affaire », a-t-il dit à la presse.

Mohamed Cissé 

+224623338357

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook