Symposium : l’ex-ministre de la Fonction publique Sékou Kourouma magnifié à titre posthume à travers ses bienfaits

Print Friendly, PDF & Email

Un symposium à titre posthume en l’honneur de Feu Sékou Kourouma, ex-Ministre secrétaire général du gouvernement et ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration a eu lieu ce jeudi 3 septembre 2020 à la maison de la presse de Guinée sise à Kipé Dadya. Un acte de reconnaissance organisé par des parents, amis, connaissances et collaborateurs du défunt dont le but est d’expliquer à travers des témoignages les bienfaits et la personnalité du défunt.

Ils étaient nombreux de tout âge confondu à prendre part à ce symposium. Parmi eux Mamadou Kaba Diakité, assistant administratif et neveu du défunt Ministre. À travers un témoignage émouvant, il nous décrit la personnalité de Feu Sékou Kourouma. Un homme intègre et patient qui s’est révélé être pour lui un mentor hors pair. 

« C’est Sékou Kourouma qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Moi, je ne connaissais pas l’Administration, j’avais peur même de m’approcher d’un Ministre de la République. Mais c’est le Feu Ministre Sékou Kourouma qui a fait aujourd’hui que moi, je suis resté en contact direct avec les Ministres de la République… Si vous me voyez aujourd’hui rouler dans une voiture, en 2014 je n’étais pas comme ça. Moi, je connais aujourd’hui les beaux costumes, je connais aujourd’hui de belles choses, c’est grâce à ce Monsieur. Donc je ne peux pas rester indifférent sans lui rendre hommage, sans faire de symposium pour lui, et je ne cesserai de le faire. Je continuerai jusqu’à mon dernier souffle Inch’Allah », promet-il. 

Décédé le 18 avril dernier des suites de Covid-19, feu Sékou Kourouma n’était pas bon que pour les siens. Pour la jeunesse de Tombolia son quartier, c’était un homme qui a modernisé l’Administration. Kabinet Camara est le président de la jeunesse de Tombolia. 

« Je suis le président de la jeunesse de Tombolia, le quartier où Sékou Kourouma résidait. Je pense qu’il est important qu’on immortalise les gens à travers les symposiums. Comme je l’ai dit, celui qui fait le bien est bien mais celui qui le reconnait est meilleur. Sékou Kourouma est un homme qui a modernisé l’Administration. À part ça, si tout ce qu’il faisait dans son quartier, les autres Ministres le faisaient, je pense qu’il n’y aurait pas eu de frustration à la base. En tout cas dans notre quartier, il nous a donné l’opportunité d’avoir des goudrons, il nous a donné l’opportunité d’avoir des jeunes employés, il a employé plus de quarante personnes. Il nous a toujours dit “l’enjeu est grand, ce que j’ai fait est petit mais je vais reprendre encore”. C’est pourquoi je vous ai dit dans le cœur de la jeunesse de Tombolia il ne sera jamais mort. Je le répète “les morts ne sont morts que lorsqu’ils sont morts dans nos cœurs”. Sékou Kourouma reste et demeure dans nos cœurs », a-t-il estimé. 

À noter qu’en dépit de ce symposium, d’autres activités sont également prévues par les jeunes de Tombolia, Matoto et Kaloum pour magnifier les bienfaits du défunt Ministre. 

Maciré Camara 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.