Tabaski à Siguiri : les mesures barrières transgressées par les gérants des établissements hôteliers

Print Friendly, PDF & Email

Dans la préfecture de Siguiri, certains endroits de grande fréquentation ont flagramment violé les interdits, malgré les dispositions prises par le directeur préfectoral de l’hôtellerie du tourisme et de l’artisanat pour le respect strict des mesures barrières contre COVID-19

La décision du Directeur a été un feu de paille car la plupart des boîtes de nuit, restaurants et motels ont véritablement fonctionné au su et vu du responsable préfectoral de l’hôtellerie du tourisme et de l’artisanat Adama Daouda Kéita.

« Nous allons ouvrir, le directeur ne peut rien faire. Même à Conakry, les établissements hôteliers sont ouverts. Donc on ne peut pas nous en vouloir, il faudrait une disposition nécessaire, sinon il serait difficile de lutter contre le fléau. On ne peut pas respecter la décision du directeur préfectoral », affirme ce jeune gérant qui a requis l’anonymat.

Il faut par ailleurs noter que le restaurant TNC, Hôtel Manden en sont une parfaite illustration de violation des interdits. Et pourtant c’est dans l’esprit de lutter contre le COVID-19 en Guinée plus particulièrement dans la préfecture de Siguiri.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622468601

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.