Tabaski : un mouton se négocie entre 900 mille et 1 million 750 mille gnf, à Labé

Print Friendly, PDF & Email

A moins de 4 jours de la célébration de la fête de Tabaski,  les fidèles musulmans  de Labé, à l’instar de leurs coreligionnaires de Guinée et du monde entier, peaufinent les derniers réglages des préparatifs, comme l’achat du bétail à immoler. Mais malheureusement, le mouton coûte très cher cette année encore. D’après notre constat, même si  les parcs à bétail sont pris d’assaut par les citoyens, ceux qui achètent se comptent au bout des doigts. Pour cause les prix exorbitants des bêtes. Trouver au parc de bétail de Dow Sare, dans la commune urbaine de Labé, un vendeur nous est revenu sur les différents prix.

« Nous  achetons certains animaux à 1 million 500 mille ou à 1 million 600 mille. Et nous, en les revendant, on rajoute 100 mille ou 150 mille francs guinéens. Il y a aussi d’autres qui sont moins chers, qui  sont revendus à 900 mille ou 800 mille francs guinéens », explique Mamadou Alpha Bah.

De son côté, Souleymane Bah, cet autre vendeur de bétails confirme les propos de son prédécesseur en ces termes : « les prix varient en fonction de la qualité de la bête. Il y ‘a  certains qui se négocient entre 1 million  900 mille, 800 mille, 1 million 100 mille, 1 million 200, 1 million 500 mille jusqu’à 3 millions de nos francs. Pour dire vrai, par rapport aux prix de vente, ça se négocie, ça dépend de la qualité de la bête »

Une situation qui ne laisse pas indifférent Mamadou Saïdou Diallo,  venu acheter un mouton à immoler.

« Cette année encore, les prix sont à la hausse. Un animal qu’on vendait à 1 million 200 ou 300 mille se négocie jusqu’à 2 millions de francs guinéens. Si les bêtes sont trop chères, il y en aura qui ne pourront pas s’en procurer. J’étais là il y’a 3 jours,  aujourd’hui encore  les prix ont augmenté. Chaque jour, les prix augmentent », fustige le père de famille.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.