Takana Zion déféré à Kaloum: « il a été interrogé dans les règles de l’art » (Me Sidiki Bérété)

Print Friendly, PDF & Email

Arrêté hier mardi à Kaloum lors d’une marche non autorisée, l’artiste reggaeman guinéen Takana Zion a passé la nuit dans les locaux de la Brigade de Recherche de Matam.

Joint ce mercredi, l’avocat du leader de « Black Mafia » affirme que son client a été interrogé dans les règles de l’art.

« Si l’autorité tient à poursuivre l’affaire, il n’y a pas de problème. On dit que la marche n’était pas autorisée et on va voir ce qu’il y a lieu de faire. Mon client a passé la nuit à la garde à vue qui est une mesure provisoire qui ne dépasse pas 48 heures. Nous étions ensemble hier dans les locaux de la gendarmerie et il a été interrogé dans les règles de l’art, sans brutalité, ni violence. Même la nuit je suis venu pour me rassurer qu’il a mangé. J’avoue qu’il a demandé son plat de choix avec du jus et c’est vers 23 heures que j’ai quitté.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons à travers le même avocat que son client est maintenant en route pour le tribunal de première instance de Kaloum. Selon lui, le tribunal de Mafanco demande à ce que le prévenu soit ramené où il a commis l’infraction. Donc, au TPI de Kaloum.

Takana Zion, leader du mouvement Wonhaï 2020, battait le macadam avec d’autres collègues artistes -Djani Alpha, Singleton- contre la vie chère en Guinée, la corruption et aussi contre un éventuel 3è mandat du président Alpha Condé  Affaire à suivre !

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.