Takana Zion, meilleur artiste reggae: «même au Ministère de la Culture, il n’y a pas la photo du trophée »

Après avoir décroché le titre de l’artiste africain de l’année 2022 dans les victoires de la musique reggae par le magazine et site Reggae.fr en tant qu’artiste reggae de l’année 2022, Mouctar Soumah alias Takana Zion accompagné de son staff a présenté son trophée devant un parterre de journalistes ce Jeudi.

Pour l’artiste, ce trophée reçu ce lundi n’est que le fruit de toutes ces 15 années de labeur, qu’il dédie d’ailleurs à la jeunesse guinéenne

« J’ai été élu il y a quels mois en tant que l’artiste reggae de l’année 2022. Je pense qu’à travers mes différentes activités et le dynamisme de mon équipe et moi-même sur la plan national  et à l’international, ils ont décidé de me donner ce prix. C’est pour cela qu’ils m’ont envoyé ce trophée, une façon de me motiver, me donner le courage et de continuer à faire ce que je suis en train de faire bien, de me surpasser, une meilleure façon de TAKANA. Je pense que ce trophée symbolise pour moi un début de carrière parce que c’est maintenant que les choses commencent parce que le disque d’or reste notre objectif.

Ce trophée est dédié à toute la jeunesse mais surtout à la jeunesse guinéenne, mes supporters, mes fans dans le monde entier et on espère que le plus beau reste à venir », se réjouit-il.

Malgré ce prix qu’il estime être très significatif pour la culture guinéenne, Mangana condamne cependant  le silence du ministère en question, à sa tête Alpha Soumah.

« Quand j’ai reçu le prix, j’ai envoyé la photo de ce trophée et j’ai expliqué dans quel cadre j’ai reçu maintenant si les journalistes arrivent à remarquer que le site même du ministère de la culture il n’y a pas la photo du trophée, ni la photo de l’artiste, depuis le jour que j’ai envoyé à mon cher frère, monsieur le ministre et plus aucun appel et personne ne m’a appelé du ministère, ni son secrétaire, ni son cabinet. Je ne vais pas courir au ministère de la Culture. Je ne le prends pas négativement, chaque être humain a sa façon de fonctionner et cela ne va pas m’amener à le haïr ou à garder un quelconque ressentiment envers lui. Peut-être que c’est de la négligence, peut-être que c’est l’oubli ou il est débordé, je n’ai aucun problème personnellement avec lui », a-t-il expliqué.

Désormais, Takana Zion décide de mettre fin à ses prestations artistiques dans les établissements à moins que ça soit des lives. Il explique:  » Quand on met 50.000€ dans un album, on ne peut pas donner gratuitement aux Guinéens même si on aime la Guinée et il y a très rare de Guinéens qui achètent les CD, Il n’y a aucun magasin de disque qui revend les CD ici, ça c’est mort à cause de la piraterie. Souvent les morceaux qu’on donne aux Guinéens c’est des morceaux qu’on sort gratuitement ça n’a aucune retombée…», a fait savoir l’artiste

 » Dans notre stratégie de communication, dans notre conduite et sur le plan artistique, on évite aussi les kermesses. On a dit à toutes les universités que même si c’est une kermesse, si vous voulez nous inviter il faut que vous le fassiez avec notre petite formule composée des musiciens de la Côte d’Ivoire que de faire venir les gens de la France, vous venez on fait le concert en live sinon on va continuer à encourager la médiocrité », a laissé entendre l’artiste.

Pour couronner le tout, Takana Zion donne rendez-vous à ses fans le samedi 28 octobre prochain, pour livrer un carnaval allant du rond-point de Lambanyi à Kaloum à partir de 10heures.

Mayi Cissé 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.