Tchad: libération de 301 ex-rebelles (ministre)

Print Friendly, PDF & Email

N’DJAMENA, 19 janvier (Xinhua) — 301 ex-rebelles ont été libérés mardi après près d’une année de détention, a annoncé mercredi à Xinhua le ministre tchadien de la Justice et des Droits humains, Ahmad Allabo.

44 des 301 membres des groupes rebelles, condamnés pour des faits d’atteinte à l’intégrité de l’Etat, avaient été détenus à la maison d’arrêt de Klessoum, dans la périphérie de N’Djaména. 22 d’entre eux ont recouvré leur liberté ce mardi, les 22 autres s’étaient évadés, a précisé M. Allabo.

Les 257 autres sont détenus à la prison de haute sécurité de Korotoro, dans le nord du pays. Chaque détenu a obtenu un certificat d’élargissement à sa sortie de prison. Ils bénéficient d’une amnistie générale décidée par le président de transition, le général Mahamat Idriss Déby Itno, et entérinée par le Conseil national de transition qui fait office de Parlement.

Leur libération intervient à quelques jours du dialogue national inclusif qui devra s’ouvrir le 15 février prochain. Lors de son discours à la nation en août 2021, Mahamat Idriss Déby avait invité les groupes politico-militaires à se joindre au processus du dialogue national inclusif. Fin

Xinhua

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.