Techniques de communication sur le volontariat: des journalistes guinéens outillés…

Print Friendly, PDF & Email

“Journée de formation des journalistes Guinéens aux techniques de communication sur le volontariat” était le thème d’un séminaire de formation organisé samedi 30 juillet dernier par ‘’France Volontaires’’ dans ses locaux sis à Nongo.

Ce séminaire a mobilisé une dizaine de journalistes des médias privés et publics. Michael Gozlan, chargé de communication de France volontaires, a donné l’objectif de la formation: « permettre aux journalistes d’être mieux informés sur les réalités du volontariat en Guinée. Après la période post Ebola, le volontariat s’est relancé dans le pays que ce soit le national, le volontariat français ou celui des Nations-Unies. On profite de cette occasion pour donner aux journalistes les outils afin de communiquer mieux sur le volontariat et aussi l’occasion de resserrer les liens avec la famille journalistique. L’enjeu est d’avoir une meilleure visibilité pour le volontariat français et pour les journalistes de se spécialiser dans différents domaines, de continuer leur formation. Et surtout parler à travers des reportages, des vidéos, des bienfaits du volontariat par rapport aux associations locales et aussi aux bénéficiaires qui sont nombreux dans les domaines de la santé, de l’éducation, l’agriculture et dans beaucoup d’autres choses ».
En Guinée, poursuit-il, la plateforme ‘’France Volontaires’’ dispose de 32 volontaires à travers Conakry, Forécariah, Dubréka, Kindia, Boffa, Mamou, Labé, Koundara, Sangarédi dans les domaines de la santé, l’éducation entre autres.
Outre ‘’France Volontaires’’, d’autres agences de volontariat évoluent en Guinée. C’est le cas par exemple de l’Association Nationale des Volontaires Jeunes (ANVJ) créée en 2006 sous l’initiative de Kiridi Bangoura, alors ministre de la jeunesse et qui couvre de nos jours la quasi-totalité du pays le programme des volontaires de la CEDEAO (PVC), qui intervient dans trois pays que sont la Guinée, le Libéria et la Sierra Léone. Le Programme des Volontaires des Nations-Unies (PVNU) intervient dans 140 pays à travers le monde. Ces agences de volontariat fonctionnent à partir des besoins des collectivités dans différents domaines (structures d’accueil)  qui leur font appel (structure d’envoi) et l’intervention du volontaire d’où leur point commun.
Comment communiquer sur le volontariat ? Michael Gozlan en parle : « couverture d’un événement de volontariat, des sujets de société, à travers des reportages écrits, audios, des interviews de volontaires, des débats à la radio, à télé avec des invitations de volontaires, des expertises… »
Un petit exercice de communication sur le volontariat et la remise des attestations aux différents participants ont marqué la fin de cette journée de formation.

Pour rappel, ‘’France Volontaires’’ est une plateforme associative de 50 associations de solidarité internationale et d’éducation populaire, de Ministères et collectivités locales. Elle a été créée pour favoriser le développement qualitatif et quantitatif des engagements volontaires. Elle a son siège à Paris et intervient dans 55 pays à travers le monde dont la Guinée depuis octobre 2012. La Guinée depuis mars dernier, dispose désormais d’un chargé de communication en plein temps appelé Michael Gozlan.

Par Sadjo Bah 
+224625016669
bsadjo1980@gmail. com

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.