Techniques de recherche d’emploi : le PDC offre une formation gratuite aux jeunes diplômés

Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre de sa politique d’accompagnement et d’assistance des jeunes diplômés sans emploi, le président du Parti Démocrate Conservateur (PDC), Mohamed Cissé a lui-même dispensé deux jours de formation sur les techniques de recherche d’emploi et entrepreneuriat jeune aux diplômés sans emploi. L’initiative vise à pousser les jeunes à se bouger afin d’avoir un emploi ou de créer leurs propres entreprises.

La fin de cette formation a été sanctionnée par la remise de satisfécits aux participants. La cérémonie a eu lieu ce mardi 1er septembre 2020 au siège du parti à la cimenterie dans la commune de Ratoma. C’était en présence de plusieurs chefs d’entreprises.   

Au nom des participants, Ousmane Sanoh a remercié le président du PDC pour l’initiative. Soulignant que c’est un pas de plus pour la construction d’un meilleur avenir professionnel.

« … Nous tenons alors à vous remercier pour votre contribution pour l’enrichissement de notre parcours professionnel. Désormais, nous sommes définitivement convaincus de nous orienter dans les secteurs qui nous conviennent. Cette formation nous a permis de consolider nos connaissances, et de confirmer notre passion dans le domaine de la recherche d’emploi », précise-t-il.

Au nombre de 11, ces jeunes formés ont eu sur place un entretien avec des chefs d’entreprises qui ont par la suite, promis de les accompagner. L’initiateur Mohamed Cissé, président du Parti démocrate Conservateur, est revenu sur l’objectif visé à travers cette formation.

« Nous sommes partis d’un constat aujourd’hui que tout le monde parle de l’employabilité en Guinée mais, on n’arrive pas à situer les responsabilités. Nous, on se dit qu’il faudrait que nous sachions pourquoi il y’a le problème d’emploi en Guinée. Quand vous prenez les acteurs politiques, on a tendance à appeler les jeunes beaucoup plus dans les rues pour des manifestations, alors que ces jeunes-là ont besoin d’une meilleure vie. On s’est dit pourquoi appeler les jeunes seulement dans la rue pour qu’ils jettent des cailloux ? S’ils doivent sortir dans les rues pour des manifestations, nous voulons que cela soit carrément sur des revendications salariales, non revendications politiques », a-t-il laissé entendre.

Il faut noter que ces jeunes bénéficiaires qui ne seraient pas retenus par les chefs d’entreprises présents pour la circonstance, vont monter des projets qui seraient ensuite financés par des partenaires recherchés par le PDC.

Mohamed Cissé  

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.