Embalo annonce son investiture le 27 février, met en garde des pays et prêt à faire la guerre pour la paix

Print Friendly, PDF & Email

La vidéo agite la toile. Umaru Sissoco Embalo, récemment déclaré vainqueur par la CNE a annoncé son investiture pour le 27 février prochain à Bissau. Son élection non encore confirmée par la Cour suprême et contestée par son adversaire Domingos Pereira donne le tournis à la Cedeao qui ne sait plus à quel saint se vouer. Dans la vidéo, Embalo assure qu’il sera investi le 27 février avec ou sans le président de l’assemblée nationale et la caution de la Cour suprême qui demande un recomptage des voix. Le général accuse sans les nommer certains pays qui sont en train de manipuler Domingos et déclare qu'”il est parfois nécessaire de faire la guerre pour faire la paix”.

« A partir du 27 février, il n’y aura qu’un seul président en Guinée-Bissau, et ce sera moi. (…) Personne ne comprend le théâtre qui se joue dans ce pays car, tout le monde sait que l’organe compétent pour gérer les élections, c’est la CNE. Je vous assure que j’entrerai en fonction le 27 février et qu’à partir de ce jour, il n’y aura qu’un seul chef en Guinée-Bissau. Tout le monde sait qu’Umaro Sissoco Embaló est le nouveau président de la République de Guinée-Bissau. (…) Si Cipriano Cassamá, président de l’Assemblée nationale populaire ne prend pas les mesures nécessaires à mon investiture, j’ai Nuno Nabiam, son premier vice-président et Hadja Satu Camará, son deuxième vice-président pour m’investir », lance-t-il jeudi à sa descente d’avion. Regardez !!!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.