Tenu à Conakry de la 9ème session ordinaire du parlement des enfants de Guinée

Print Friendly, PDF & Email

Le  deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, Fodé Soumah, a lancé lundi à Conakry la cérémonie d’ouverture de la 9ème session ordinaire du parlement des enfants de Guinée. La cérémonie a connu la présence de la ministre de l’Action sociale et de l’Enfance Aïssata Daffé et le représentant pays de l’ONG Plan international.

Durant cette session, le bureau exécutif et d’autres instances dirigeantes du parlement des enfants va être renouvelé. Au nombre de 114 dont 69 filles, les nouveaux députés apprendront sur le fonctionnement de l’assemblée nationale, sur la constitution guinéenne, sur les techniques de plaidoyer et de médiation, la communication en public…Ils vont aussi procéder à l’élaboration d’un plan d’action annuel.

Durant leur mandature, a indiqué Fodé Soumah, ces députés juniors sont invités à s’intéresser aux problèmes et préoccupations des enfants de leurs générations et à les porter au niveau des décideurs. « L’assemblée nationale vous ouvrira ses portes […] Nous sommes des partenaires. À cet effet, le secrétaire vous invitera à toutes les occasions pour mieux apprendre du parlement », a signifié le délégué d’Amadou Damaro aux nouveaux parlementaires juniors.

« Pour cette première expérience, je vous appelle à plus d’attention durant les travaux dont l’aboutissement en termes de résultat vous permettra de mieux connaître votre rôle et d’être outillé conséquemment », a lancé, pour sa part, la ministre de l’Action sociale à l’endroit des enfants.

Partenaire clé du ministère de l’Action sociale et de l’Enfant, Plan Guinée avait l’occasion de réitérer son engagement « a toujours accompagné le gouvernement et les autres partenaires dans la mise en œuvre des actions visant la participation des enfants, la promotion et la protection de leurs droits en Guinée ». Le représentant pays de Plan international, Johnson Bien-aimé, espère que le nouveau bureau du parlement des enfants de Guinée favorisera le développement des compétences des enfants en matière de leadership et de plaidoyer. « C’est en cela que les enfants, futurs dirigeants de ce beau pays la Guinée pourront par la bonne manière être capable de reconnaître, de réclamer, d’exercer et de jouir de leurs droits », estime-t-il.

A cette cérémonie, l’occasion était également pour la représentante du bureau sortant, Kadiatou Damaro Camara d’exprimer la gratitude de l’équipe sortante au ministère de l’Action sociale et de l’Enfance et ses partenaires dont Plan Guinée. Grâce à l’encadrement de qualité dont ils ont bénéficié, a-t-elle indiqué, les parlementaires juniors ont acquis des capacités de leadership.

Il faut rappeler que le parlement des enfants de Guinée, mis en place depuis 2007, découle de l’article 12 de la convention relative aux droits de l’enfant qui traite du statut juridique et social des enfants.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.