Connect with us

Societé

Thianguel-Bori : ‘’j’ai rejoint ma femme dans le lit, elle m’a refusé… et m’a dit de me lever’’, raconte l’époux poignardé

AUDIO. Lundi dernier, Mamadou Khali Diallo, voulant des relations intimes, a été mortellement poignardé à l’estomac par sa femme Mariam Sebha Camara à Horè-Holladhé, dans la sous-préfecture de Thianguel-Bori, dans Lélouma, en Moyenne Guinée.

Rencontré sur son lit d’hôpital après une opération, l’infortuné époux qui vit en couple depuis la veille du ramadan dernier raconte sa mésaventure : « elle n’avait même pas pris son repas de midi. Dans la foulée, elle a envoyé un repas je ne sais pas si c’est pour sa tante ou pour sa mère. Le soir, elle est rentrée dans la chambre et avait des mines renfrognées, c’est là qu’elle m’a prouvé de quoi est-ce qu’elle est capable. Comme que j’ai trouvé qu’elle semblait être fâchée, je l’ai laissée tranquille. Je me suis couché par terre, j’ai laissé le lit pour elle. Entre 01 h et 02 h du matin, je me suis levé pour me coucher auprès d’elle dans le lit. Elle m’a dit de me lever. J’ai répondu Eh! Je ne peux pas me lever près de toi, tu ne sais pas que je ne suis pas ton copain. Après, elle s’est levée et a fait comme si elle allait aux toilettes. A son retour, j’avais déjà la couverture sur moi. J’ai cru qu’elle voulait tirer ma main pour me faire quitter du lit, d’un coup de couteau neuf, elle me poignarde. C’est une heure de temps après que j’ai constaté l’ampleur de ma blessure lorsque j’ai vu le sang et que j’ai trouvé que mes intestins sont sortis. Aussitôt, j’ai perdu connaissance. Entre temps, la famille est venue à mon secours, j’ai été transporté d’urgence à l’hôpital ».

A la question de savoir s’il va continuer de vivre sous le même toit avec Mariam Sebha Camara, la victime dit se préoccuper d’abord de sa santé.

« Actuellement elle est à la police. Pour le moment je ne peux pas me déterminer sur ce que je compte faire. C’est quand je me vais me rétablir que je saurais si je pourrai lui pardonner ou pas », confie le jeune marié.

A noter que les violences conjugales sont devenues récurrentes ces derniers temps en Moyenne Guinée. Le dernier cas s’est produit à Billy dans Dalein en juillet dernier lorsque le jeune Mamadou Bachir Diallo a tenté de trancher la gorge de son épouse.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook