Tibou Kamara : ”le dialogue est toujours possible en Guinée”

Print Friendly, PDF & Email

Alors qu’il était l’invité vedette de ce mardi, 23 février 2021, dans l’émission “ON REFAIT LE MONDE” sur Djoma FM, le ministre conseiller du président de la République a saisi l’occasion pour commenter l’actualité sociopolitique actuelle du pays, notamment le cas des opposants emprisonnés depuis plusieurs mois. Tibou Kamara demande aux acteurs politiques de créer les conditions pour la création d’un dialogue franc et sincère.

D’abord sur l’appellation ‘’détenus politiques’’,  le ministre conseiller personnel du président Alpha Condé donne une précision et souhaite qu’on dépassionne le débat. « Il faut distinguer les choses. Ce sont des citoyens qui ont été interpellés pour des faits qui leur sont reprochées. S’agissant des détenus politiques,  moi je pense que ça c’est le débat public. Mais du point de vue de la justice et du droit, il n’y a pas de détenus politiques,  mais des citoyens en conflit avec la loi. »

À la question de savoir est-ce qu’il est possible d’engager un dialogue franc alors que plusieurs membres de l’UFDG et du FNDC croupissent en prison,  le ministre de l’Industrie laisse entendre qu’il y a d’abord nécessité de la part des acteurs politiques de créer des conditions de confiance pour y parvenir. « Je pense qu’à un moment ou à un autre du parcours de notre Etat et de la vie politique du pays, il faudrait que nous nous parlions. Je suis d’accord qu’il faut créer les conditions de confiance pour ce dialogue.  Mais je suis convaincu que le dialogue est encore possible et que la paix peut être construite dans ce pays. Parce que finalement, en dehors des enjeux électoraux et des conflits politiques liés à la course au pouvoir,  qu’est-ce qui nous oppose finalement », s’interroge-t-il.

Concernant la détention prolongée des opposants politiques,  Tibou Kamara a indiqué que la seule plaidoirie à faire c’est de demander l’accélération de la procédure pour la tenue rapide des procès pour que la justice nous édifie sur le bien-fondé ou non des charges retenues contre les personnes interpellées. 

Yamoussa Camara 

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.