Tibou Kamara : le président me disait toujours ‘’tu verras, je serais président’’ (vidéo)

Print Friendly, PDF & Email

Présent, jeudi, 25 juillet à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry pour la présentation du livre d’entretiens ‘’Alpha Condé, une certaine idée de la Guinée”, le ministre conseiller personnel du chef de l’État Tibou Kamara a dit tout ce qu’il connaît d’Alpha Condé.

Ami au président depuis que celui-ci était dans l’opposition, l’actuel ministre de l’industrie a soutenu que le président Condé était dans la certitude qu’il allait diriger la Guinée.

”J’ai eu l’avantage de connaitre le président de la République lorsqu’il était dans l’opposition. Et maintenant qu’il est devenu président de la république, je suis l’un de ses collaborateurs. Mais, ce qui m’étonne de plus, c’est qu’il est resté le même homme au point que parfois on a besoin de le rappeler qu’il est devenu chef de l’État (…) Ce qui est remarquable dans ce livre d’entretiens, ce que chacun des deux acteurs ont parfaitement joué le jeu. François Soudan a posé des questions qu’on peut lire directs et sincères pour ramener le président à sortir de sa réserve. Ce qui n’est pas facile quand on connaît le tempérament et la personnalité de l’homme. Le président est apparu comme on le connaît : direct, ouvert et même un peu dans le style brutal qu’on lui connait avec des réponses qui ne sont peut-être plus compatibles avec la fonction du chef de l’État. Il a dit dans le livre qu’il a un défaut, c’est la franchise. C’est vrai. Il dit avoir changé mais, je pense que sur ce point, il n’a pas encore changé. C’est un peu comme ça que le président est. Et, je pense que cela l’aide beaucoup dans ses relations avec les autres (…)

Lorsque je lui rendais visite à la place d’Italie, il n’avait aucun doute qu’il serait un jour président. Il me disait tout le temps : ‘’quand je serai président”, j’ai dit mais, non seulement ça parait loin, mais il faut attendre d’être président. Et puis, il me regarde et dit : ”tu verras, je serais président et il l’a été”.

Mohamed Cissé et Maciré Camara

+224 623-33-57

 

 

 

 

1 Commentaire
  1. m 1 an il y a
    Repondre

    Personne ne nous parlera plus de Alpha CONDE, depuis 9 ans nous le connaissons maintenant. Nous savons ce qu’il est capable de faire et nous savons ce qu’il n’est pas capable de faire. Ce n’est plus un français qui viendra parler de Alpha CONDE aux guinéens. S’il n’avait pas eu le pouvoir en Guinée, on allait le regretter peut être, mais on l’a vu à l’oeuvre, c’est à nous désormais de le juger. Ce que nous retenons de lui, c’est qu’il a chercher le pourvpoir pour lui-même et son clan, durant les 9 ans, ils ont ignoré le bas peuple, la preuve la demande en vain du peuple pour la baisse du prix du carburant qui aurait pu faciliter la vie en Guinée, helas c’était une occsaion ratée pour Alpha CONDE. Le bradage de la zone économique de Boké, l’arrêt des activités des sociétés minières qui a conduit plusieurs guinéens au chômage, ….Il y a beaucoup d’exemples comme ça qui ne sont pas à la faveur de l’Histoire de ce président qui n’est pas venu au pourvoir pour le peuple de Guinée. Ainsi, donc vous ne pouvez plus rien dire au peuple. Distes cela entre vous, par ce que c’est vous qui vous partager le revenus de la mal gouvernance aujourd’hui et laisser le peuple tranquille.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.