Tibou sur la détention de Gaoual et Cie: “du point de vue de la justice, il n’y a pas de détenus politiques”

Print Friendly, PDF & Email

Le ministre d’État à l’Industrie et conseiller personnel du président de la République Tibou Kamara s’est prononcé mardi dans l’émission ‘’On refait le monde’’ de Djoma TV sur la détention à la Maison centrale de Conakry et autres prisons du pays des leaders politiques depuis maintenant plusieurs mois .

Pour ce conseiller du chef de l’État guinéen, « il faut distinguer les choses. A mon avis, du point de vue de la justice et des magistrats, ce sont des citoyens qui ont été interpelés pour des faits qui leur sont reprochés. S’agissant des détenus politiques, moi je pense que c’est le débat politique mais du point de vue de la justice et de l’État de droit, on estime que il y a des choses à reprocher à des citoyens qu’on estime avoir été coupables d’infraction que la justice veut entendre après avoir interpelé par les services de sécurité ». Ajoutant que « du point de vue de la justice, il n’y a pas des détenus politiques, mais des citoyens en conflit avec la loi. Moi je suis légaliste et républicain. Il n’y a pas devant la loi une qualité et une autre, devant la loi c’est le principe et il est universel, tous les citoyens sont égaux devant la loi, en droit et en devoir et la justice ne dit jamais avoir interpelé un homme d’affaires, un journaliste ou un homme politique, elle dit avoir interpelé un citoyen en conflit avec la loi ».

Plus loin, il dit que « la plaidoirie que chacun de nous doit faire c’est d’accélérer les procédures pour que les procès se tiennent et que la justice nous édifie sur le bien-fondé ou non des charges retenus contre les personnes en conflit avec la loi ».

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.