Tiken Jah Fakoly : ‘’si Bédié, Gbagbo ou Ouattara est candidat, on va l’attacher’’

(FILES)-- A file photo taken on February 14, 2015 shows Ivorian reggae artist Moussa Doumbia, known as Tiken Jah Fakoly, speaking during an interview in Goma. Fakoly was turned back upon his arrival at the airport of Kinshasa on June 19, 2015, where he was supposed to give a concert on June 21 at the Jazz Kif 2015 festival. According to an organizer of cultural events in Kinshasa and a diplomatic source, it has become extremely difficult to bring artists into the country since March 15, when about thirty people, including rappers and civil society activists, were arrested during a meeting on good governance in Africa. AFP PHOTO / FLORY MUMENA
Print Friendly, PDF & Email

La mégastar ivoirienne du reggae n’a pas été tendre avec les présidents Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. Dans une vidéo devenue virale sur la toile, Tiken Jah Fakoly demande aux trois hommes politiques de Côte d’Ivoire de renoncer à se présenter à la présidentielle de 2020 pour honorer la mémoire des 3000 Ivoiriens tués lors de la crise post-électorale de 2010. Pour lui, il n’est pas question que l’un d’eux soit candidat et que s’ils insistent ”on va les attacher’’

“J’assume ce que j’ai dit. Il n’est pas question que l’un de ces trois soit candidat et que nous on ferme nos gueules. Ce n’est pas possible. Je pense que c’est important de penser à nos frères et sœurs qui sont tombés. Il est important qu’une nouvelle génération soit aujourd’hui en place. (…)  Mais, accepter que l’un de ces trois leaders soit candidat à la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire, c’est insulter la mémoire des 3000 de nos compatriotes qui sont morts pendant cette crise. J’assume ce que j’ai dit. Si Bédié est candidat, on va l’attacher, si Alassane est candidat on va l’attacher, si Gbagbo est candidat, on va l’attacher. (…)”


Noumoukè S.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.