Tiken soutient karamö Nanfo: « mon rêve est que je ne meure pas sans prier un vendredi avec lui »

C’est à l’occasion d’une rencontre à Bamako avec une mission de la coordination des associations N’ko de Guinée et du Mali, que l’artiste reggaeman Moussa Doumbia connu sous son nom de scène Tiken Jan Fakoly a tenu ces propos qui ont choqué plus d’un sur la toile, rapporte notre correspondant à Kankan.

Dans une vidéo de 5 minutes et 52 secondes, l’artiste ivoirien a d’abord fait part de son désir de voir le N’ko émerger sur le continent et en dehors. Ce dernier a pris pour exemple les rencontres des chefs d’Etat de l’ONU comme lieu privilégié pour exprimer vivement ses opinions à travers sa langue : « Tous les jeunes doivent apprendre le N’ko parce que c’est notre langue, le fait de l’avoir créé est une chance pour nous, sinon on allait dire que les Noirs n’ont pas d’écriture. Je demande à tous les jeunes d’apprendre le n’ko, ils peuvent apprendre d’autres langues étrangères parce que ça leur ouvrira encore plus le monde, mais ta propre langue ne doit pas disparaître, donc que tous les jeunes apprennent le N’ko. Quand les chefs d’Etat vont aux Nations unies, tout le monde fait son discours dans sa propre langue. Le roi du Maroc fait son discours en arabe, le président algérien fait son discours en arabe, Khadafi aussi faisait son discours en arabe, le président vénézuélien fait son discours en espagnol, le président français fait son discours en français, le président portugais fait pour lui en portugais, donc nous prions Dieu qu’un jour un de nos chefs d’Etat parte aux Nations unies et parle dans notre langue. »

Autrefois reconnu à Kankan pour ses traitements médicaux traditionnels et ses histoires qu’il racontait à la radio, l’imam Nanfo Ismael Diaby a fait la UNE de tous les médias du pays en 2021, pour avoir dirigé des prières musulmanes en maninka, ce pourquoi d’ailleurs il a fait un tour à la justice et à la maison centrale de Kankan. Bien que ce promoteur de l’écriture N’ko soit vu d’un mauvais œil par beaucoup sur le continent, Tiken Jah Fakoly n’est pas passé par mille chemins pour exprimer tout son amour envers l’imam controversé, allant jusqu’à dire qu’il rêve de prier derrière Nanfo  en maninka.

« Les Kankanais regardent cette vidéo, l’imam qui prie dans notre langue, Karamo Nanfo, c’est mon rêve de rencontrer Karamo Nanfo. Mon rêve est que je ne meure pas sans que je ne prie un vendredi avec Nanfo. Je prie pour que cela arrive, pour montrer au monde que Dieu comprend notre langue. Avant l’arrivée des arabes, nos ancêtres adoraient les idoles mais ils connaissent Dieu, c’est pourquoi le nom de Dieu existe en N’ko, en bambara et en Maninka avant l’arrivée de la langue arabe. On prie que Dieu donne longue vie à Karamo Nanfo pour que je parte un jour à Kankan pour le voir, m’arrêter derrière lui et prier le vendredi, c’est mon rêve », souhaite la mégastar.

Comment réagira l’imam Nanfo face à ce soutien de taille ? 

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Tel : 623 77 06 09

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.