Tokyo 2021: le tireur français Jean Quiquampoix sacré champion olympique

Print Friendly, PDF & Email

Après avoir conquis l’argent en 2016 à Rio de Janeiro, le Français Jean Quiquampoix s’est emparé de l’or à Tokyo lundi. Il s’est imposé en finale du tir au pistolet rapide à 25 mètres. Il rapporte à la France sa 6e médaille d’or dans ces Jeux, la 22e tous métaux confondus.

Maurice Larrouy, champion olympique lors des Jeux de Paris en 1900, n’est plus seul dans l’histoire du tir au pistolet rapide à 25m français. Jean Quinquampoix l’a rejoint, lundi 2 août 2021. Il y a cinq ans, à Rio de Janeiro, le Parisien avait remporté la médaille d’argent. C’était le premier podium pour un Tricolore depuis 1900 justement. À Tokyo, au stand de tir d’Osaka, il est cette fois monté sur la plus haute marche.

Les anciens champions impuissants face au Français

Qualifié pour la finale avec le deuxième meilleur total des demi-finales, Jean Quiquampoix a été impérial. Il avait pourtant face à lui une grosse concurrence avec notamment l’Allemand Christian Reitz, champion olympique en titre, et le Cubain Leuris Pupo, champion olympique en 2012.

Mais le champion d’Europe de 25 ans n’a pas tremblé. Il a pris les commandes de cette finale à six d’entrée. Le Chinois Junmin Lin a été éliminé le premier. Puis, c’est Christian Reitz qui a pris la porte en second. Le surprenant Sud-Coréen Daeyoon Han a été sorti en troisième. Et dans le combat à trois pour les médailles, Jean Quiquampoix, serein, a conservé son avance sur le Chinois Yuehong Li et le Cubain Leuris Pupo. Il a terminé sa finale avec un score de 34 sur 40, record olympique égalé, contre 29 sur 40 pour Pupo (médaille d’argent) et 26 sur 40 pour Li (médaille de bronze).

Cette médaille d’or restera comme la seule de la France dans les épreuves de tir à Tokyo. Après la performance de Jean Quiquampoix, la délégation française compte 22 médailles : 6 en or, 10 en argent et 6 en bronze.

RFI

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.