Tougué : l’ex-maire de Tangaly accusé d’association de voleurs de bétail

Print Friendly, PDF & Email

L’ex-maire de la commune rurale de Tangaly, préfecture de Tougué est depuis quelques jours dans le collimateur de la société civile sous-préfectorale de Tangaly. Abdoulaye Baldé, est accusé de complicité dans une affaire de vol de bétail. A en croire Mamadou Baïlo Baldé, responsable de la société civile sous-préfectorale, l’un des présumés voleurs de bétail a versé la somme de 3 millions de gnf aux autorités locales en échange de sa liberté. Parmi ces autorités soudoyées, figure l’ex-maire de Tangaly.

« L’un des présumés voleurs du nom de Souleymane, suite aux enquêtes, il a été arrêté à Bourouwal dans Konah. A notre arrivée sur les lieux de l’arrestation, nous avons constaté qu’il s’est échappé en laissant derrière lui la chèvre et le mouton qu’il avait volés. Entre temps, le premier vice-maire de Konah nous a remis une convocation pour remettre aux autorités communales de Tangaly afin qu’elles recherchent le jeune. Lorsque Souleymane a appris qu’il est recherché, il est sorti du pays pour aller au Sénégal avant de revenir le 1er avril dernier. Dès son retour, il a commencé de menacer les personnes qui voudraient l’arrêter. Comme que la situation a commencé de faire des échos dans la localité, le sous-préfet est allé rencontrer l’ancien maire, pour le mettre devant les faits et le rappel le rôle qu’il a joué dans l’évasion de Souleymane, avant de le sommer de faire tout pour qu’il soit arrêté à nouveau » explique Mamadou Baïlo Baldé, responsable de la société civile sous-préfectorale.

Poursuivant, notre interlocuteur laisse entendre que le jeune a donné 3 millions de gnf aux autorités dont l’ancien maire de la commune rurale de Tangaly pour recouvrer sa liberté.

« Lors que le juge de Tougué a été informé, il a appelé le sous-préfet et l’ancien maire pour les mettre en garde. Le juge les a fait savoir si le jeune disparait cette fois-ci encore, ils seront considérés comme ses complices. Donc le lundi ils ont amené Souleymane à Tougué. Après quelques heures d’interrogation, ils sont revenus avec lui à Tangaly. Après, ils nous ont convoqué au bureau du sous-préfet pour nous faire le contre-rendu, mais nous leur avons dit que nous allons récupérer nos bétails volés. Immédiatement Souleymane a sursauté et nous a dit si on répète cela nous allons voir. Actuellement Souleymane est libre et partout où il va il se vante d’avoir donné aux autorités 3 millions de francs guinéens pour recouvrer sa liberté » précise Mamadou Baïlo Baldé.

Réagissant à ces accusations, l’ex-maire de la commune rurale de Tangaly balaie d’un revers de la main ces allégations contre sa personne.

« L’incriminé est mon neveu. Après avoir pris la fuite, à son retour nous l’avons mis à la disposition du juge de paix. Si je me reprochais de quelque chose je n’allais pas faire ça. Le juge a confié le présumé voleur aux autorités jusqu’à ce que l’enquête avance. Si on m’accuse d’avoir reçu de l’argent des mains du jeune devant Dieu nous allons juger. On m’accuse à tort, il n’y a pas de preuve » se justifie Ablaye Baldé.

A noter que cette situation intervient quelques semaines après l’arrestation à Lélouma du président du district de Lonna, relevant de la sous-préfecture de Parawol, qui est mis en cause avec quatre autres personnes dans une affaire de vol de bétail. Une arrestation survenue le mercredi 11 mars 2020.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!