TPI de Dixinn : l’affaire Faya contre ses anciens collaborateurs renvoyée au 10 mars prochain

Le procès dans l’affaire qui oppose le président du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Millimouno à six (6) de ses anciens collaborateurs qui s’est ouvert ce mercredi, 24 février au tribunal de première instance de Dixinn, délocalisé à la mairie de Ratoma a été renvoyée au 10 mars prochain pour la poursuite des débats.

Au cours de l’audience de ce mercredi, parmi les six anciens responsables du Bloc Libéral à savoir : Thierno Boubacar Balde, Halimatou Baldé, Mamadou Maz Bah, Mamadou Oury Diallo, Boubacar pita Bah, Ibrahima Sory Diallo tous poursuivis pour des faits de diffamation, deux (2) ont été entendus à la barre, avant que le juge, Aboubacar Mafreing Camara ne renvoie l’affaire au 10 mars prochain pour la continuation des débats.

Au sortir de l’audience, l’avocat de la partie civile, Me  Faya Gabriel Kamano a affirmé que son client a été bel et bien diffamé par les accusés. Parce que, dira t il, aucun accusé n’a pu apporter pour le moment les preuves des propos qu’ils ont tenu à l’encontre de Dr Faya.

« La conférence de presse qu’ils ont animé le 30 novembre dernier, à  la maison de la presse visait simplement à saper l’image de mon client. Et aujourd’hui, ils sont totalement incapables d’apporter la preuve de tout ce qu’ils ont dit contre Dr Faya Millimouno. Ils l’ont traité de dictateur et ils l’accusent de détournement de fonds et qu’il dirige le parti par ethno-stratégie. Ils ont seulement voulu nuire à mon client », ajoute-t-il.

Quant à Me Abdoul Thiam de la défense, il a précisé : « Nous nous considérons que tout ce qu’on a dénoncé comme disfonctionnement au sein du BL existe. Mais malheureusement, on est en train de faire croire aux uns et aux autres que le problème est ailleurs. Aujourd’hui, nous sommes devant la justice et tout sera clair ici. »

Elisa Camara 

+224 654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.