TPI de Dixinn : le procès de Souleymane Condé et Youssouf Dioubaté renvoyé au 30 décembre

Print Friendly, PDF & Email

Le procès de Souleymane Condé, Youssouf Dioubaté et le désormais feu Roger Bamba s’est ouvert ce mercredi 23 décembre 2020 au tribunal de Première Instance de Dixinn. Poursuivis pour prédiction de faits de nature à troubler l’ordre public de la loi sur relative à la cyber sécurité et protection de données à caractère personnel en vertu des articles 30 et 31, l’audience n’a duré qu’une vingtaine de minutes avant d’être renvoyée à huitaine pour les réquisition et plaidoiries. Une décision qui ne semble pas être du goût des avocats de la défense.

« Ce matin, vous avez vu toute la sérénité, c’est un dossier très simple. Après avoir identifié les prévenus, Madame la Présidente a renvoyé l’audience pour le 30 décembre pour les réquisition et plaidoiries. Nous, nous étions prêts à plaider cette affaire, c’est une grande simplicité. C’est un leader politique ayant la Guinée à cœur, ayant le patriotisme à cœur, il est venu pour exercer un droit politique qui lui est vraiment consenti », estime Me Thierno Souleymane Diallo

Même si l’affaire est renvoyée, les avocats disent garder espoir quant à la libération de leurs clients.

« Vous avez vu la rapidité, la célérité et la simplicité de l’audience. Aucune charge ne pèse contre ces deux personnes. D’ailleurs, je profite de l’occasion pour m’incliner humblement devant la mémoire du troisième Roger Bamba qui est décédé », a-t-il ajouté.

Christine Finda Kamano et Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.