TPI de Dixinn : mis aux arrêts pour un détournement de 23 millions fg, un avocat nie être de la profession

Print Friendly, PDF & Email

Les manifestations qui ont couté le poste à l’ex-préfet de Lélouma (préfecture enclavée à l’ouest de Labé, chef-lieu de la Moyenne Guinée) Samba Héri Camara continuent de livrer des secrets. Un avocat qui a été coopté par les victimes de Sanama est accusé d’avoir détourné plus de 23 millions de franc guinéens. Aux dernières nouvelles, on apprend que maître Ahmed Sékou Kouyaté (c’est son nom) a été mis aux  arrêts  à Conakry par la sécurité pendant qu’il était au tribunal de première instance de Dixinn. Il se trouve actuellement à la police de Dixinn. Sur son arrestation, Boubacar potty Diallo, l’un des plaignants dans ce dossier de Sanama,  affirme : « c’est moi-même qui est allé l’arrêter ce vendredi 1 juillet 2016 au tribunal de Dixinn le matin. Depuis quelques temps, une personne le suivait pour moi. C’est cette personne qui m’a appelé ce matin pour m’informer qu’il partait au tribunal. Immédiatement, je suis rendu au tribunal de Dixinn , je l’ai trouvé dans la salle d’audience et je l’ai arrêté. Sur place, il être avocat. Alors que tout le monde sait  qu’il est avocat puisqu’il l’avait lui-même reconnu par le passé à Lélouma. Il a traité beaucoup de dossiers sans suite ». Et d’ajouter : «  le ministre de la Justice est informé de l’affaire,  il a ordonné son maintien en prison. Maître Ahmed Sékou Kouyaté est actuellement à la police de Dixinn où il y restera jusqu’à lundi. Le procureur de Dixinn a ouvert une enquête puisqu’il nie être avocat ».

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional Labé, Moyenne Guinée

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.