TPI de Kaloum. L’affaire Gnelloy vs famille Dalein renvoyée au 2 février

Print Friendly, PDF & Email

Les deux procès dans lesquels les frères Gnelloy sont poursuivis pour injures et diffamation, par Cellou Dalin Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et la grande famille Dalein ont repris  ce mercredi 19 janvier 2022 au Tribunal première instance de Kaloum. 

Dans la première procédure où le président de l’UFDG est plaignant, les débats ont été arrêtés lorsque la partie civile a présenté la lettre de désistement. Dans la deuxième procédure, les débats étaient très houleux entre les avocats de la partie civile et ceux de la défense. 

Dans la salle d’audience, l’un des accusés, Ousmane Gnelloy était présent. Par contre, sa sœur a une fois encore brillé par son absence. Les avocats de la défense ont évoqué la nullité de la procédure, puisqu’ils estiment que  leur client n’a  pas reçu de plainte.

« Il y a deux procédures. Ils ont désisté pour la première, dont Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo était partie civile. La seconde, c’est celle de ses 5 frères qui se sont constitués.  Leur action maintenant est que parce que Elhadj Cellou est leur frère, ils peuvent porter plainte. Est-ce qu’ils ont la qualité juridique pour porter plainte? Telle la question du débat.  Et Fatoumata Diallo n’a jamais reçu de plainte. On ne doit pas condamner le crocodile avant d’arriver à la rivière. Nous prions Dieu et que justice soit faite et que tout le monde revienne à de meilleurs sentiments. Que ce qui est sensationnel là soit retiré. Quelqu’un qui prétend être président de la République va se battre contre un citoyen, ce n’est pas rassurant. Je l’invite à faire taire l’ensemble de ces procédures . Et je rassure que les violences physiques et verbales, on va lutter contre ça. Il ne faudrait pas que ça continue de part et d’autre », a indiqué Me Sidiki Béreté, avocat au Bareau de Guinée, avocat des accusés. Il ajoute que  pour que Fatou Gnelloy comparaisse, il faut que sa sécurité soit assurée. 

« Fatou Gnelloy est à un endroit sûr.  Parce que si vous voulez voir Fatou Gnelloy à une citation directe, vous n’avez pas besoin de faire des mandats,venir casser chez elle. Il y a trop de bruits de bottes. Donc il faut diminuer les bruits de bottes, il faut que le ministère public abandonne l’acharnement. Tant qu’on est en train de piétiner les droits de la défense, elle ne va pas prendre le risque de se faire broyer, d’être agressée. Les menaces sont réelles, on a toutes le preuves », dit-il.

Pour les avocats de la partie civile, ils diront d’abord que l’on ne doit plus de Cellou Dalein dans cette affaire, puisqu’il a désisté. Avant de parler de la deuxième procédure où ils ont demandé à ce que mandat d’arrêt soit décerné contre Fatou Gnelloy, absente à cette audience. 

« Vous savez, la défense est en train de divaguer. Comme l’a dit le président de la transition, il faut désormais que la justice soit la boussole pour tout le monde. Alors, dans cette affaire, comme nous venons tout de suite de le voir, dès l’entame de la procédure, la défense a soulevé une kyrielle d’exceptions. Nous avons déposé une lettre de désistement, au nom de monsieur Cellou Dalein. Donc, on ne parlera plus de lui dans cette procédure  et que prochainement les autres parties civiles (ses sœurs, ses frères), on parlera d’eux dans cette affaire qui vient d’être renvoyée à l’audience du 2 février pour la comparution personnelle de madame Fatou Gnelloy. Et par rapport aux exceptions soulevées par la défense, de toute façon, nous, nous continuons à garder notre sérénité et nous continuons à croire en la justice de notre pays.Vous avez déjà vu, nous avons demandé à ce que le tribunal, conformément à la loi, décerne un mandat d’arrêt contre elle. Et si à la prochaine audience, elle ne comparaît pas, le tribunal ne tardera et fera du droit. Le tribunal va décerner directement  un mandat d’arrêt contre elle. Ça c’est clair », ont-ils déclaré.

L’affaire a été renvoyée au 2 février 2022 au même endroit. 
Christine Finda Kamano 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.