TPI de Kaloum : le procès des femmes de l’opposition contre le gouverneur et trois hauts gradés des services de maintien d’ordre renvoyé au 31 mai prochain

Comme annoncé, le procès des femmes de l’opposition contre le gouverneur de la ville de Conakry, général de brigade Mathurin Bangoura et trois hauts gradés des services de maintien d’ordre (colonel Mohamed Tall, colonel Sékouba Mara et commissaire Mohamed Kassé) a démarré ce mercredi 18 mai au Tribunal de Première Instance de Kaloum.

Les travaux de cette première journée ont essentiellement tourné sur la fixation de la caution que les différentes parties doivent verser avant de faire quoi que ce soit. Cette caution a été fixée à 5 millions de francs guinéens, malgré la demande formulée par certaines parties prenantes de ramener ladite caution à 500 mille francs guinéens. ‘’ La suite des travaux dans cette affaire est renvoyée au 31 mai 2016 ‘’, dira le président audiencier, Mamadou Boradjan Diallo.

Au sortir de la salle, les avocats de la partie civile ont par la voix de Me Alsény Aissata Diallo déclaré : ‘’ Aujourd’hui il, il y a eu audience effectivement par rapport à la citation faite contre Monsieur le gouverneur. Comme vous l’avez constaté, cette première audience a été consacrée pour la fixation de la caution. Ça était fait et la caution s’élève à 5 millions de francs guinéens. Et l’affaire est renvoyée au 31 mai prochain. Par rapport aux officiers de la police et de la gendarmerie impliqués dans le dossier, il y a eu audience. Monsieur le représentant du ministère public a soulevé une exception tendant à mettre notre action judiciaire dans les tiroirs. Mais nous avons demandé un renvoi au 31 de ce mois pour qu’on puisse répliquer. Pour le représentant du ministère public, le prévenu à la barre (commissaire Mohamed Kassé) est un officier de police judiciaire et qu’il bénéficie d’un privilège de juridiction. Nous leur avons fait comprendre que ce privilège de juridiction a été déjà supprimé au temps du régime de la transition par le capitaine Moussa Dadis Camara. Alors il faudrait qu’il y ait un acte pour dire que cette suppression est déjà enlevée… ‘’

Pour Me Joachim Gbilimou, avocat du général Mathurin, son client est serein et compte venir à la barre pour livrer sa part de vérité. ‘’ Je vous signale que mon client était effectivement là, mais qu’il est malheureusement arrivé un peu en retard. La première audience de ce jour a été consacrée uniquement à la fixation de la caution dont le montant a été fixé à 5 millions de francs guinéens. S’il est justifié à la prochaine audience que ce montant est payé par les parties, les débats vont s’ouvrir par rapport aux faits. Mon client, général est très serein et il est prêt à se défendre. Et il répondra à toutes les questions par rapport à ces faits. ‘’

A rappeler que le gouverneur, Mathurin Bangoura est poursuivi dans cette affaire pour ‘’ avoir ordonné aux forces de l’ordre d’empêcher la marche des femmes de l’opposition ‘’. Quant aux trois hauts gradés des services de sécurité, ils sont poursuivis pour ‘’ abus d’autorité, menace, coups et blessures volontaires suite à ladite marche des femmes de l’opposition. ‘’

Affaire à suivre !

Par Youssouf Hawa Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email



2 thoughts on “TPI de Kaloum : le procès des femmes de l’opposition contre le gouverneur et trois hauts gradés des services de maintien d’ordre renvoyé au 31 mai prochain

  1. Sylla

    Ce soi disant maitre Alsény A. Diallo est l’avocat le plus nul de la Guinée. Il partage ce rang avec l’autre faux avocat Salifou Béavogui.
    Ces 2 individus sont des avocats-miliciens de l’ufdg.
    Ils sont la honte de la justice Guinéenne.
    Comment est ce que ces piètres individus ont ils pu être avocats dans ce pays?
    Je demande aux vrais avocats de la Guinée de se mobiliser pour chasser ces 2 médiocres de leur rang.

    Repondre
  2. soumah

    salifou beavogui est le plus mauvais avocat de la guinee. le nomme alseny aissata diallo est membre du bureau politique de l ufdg.

    Repondre

Laisser un commentaire