Kindia : le procureur accusé par les commerçants d’avoir libéré de présumés bandits

Print Friendly, PDF & Email

C’est la nouvelle qui défraie la chronique dans la cité de Manga Kindi Camara. Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kindia est cité par certains commerçants d’être complice des bandits armés qui les dépouillent de leurs biens et numéraires. Ces commerçant ont même passé une journée sans ouvrir leurs boutiques et magasins pour manifester leur ras-le-bol. Mediaguinée à travers son correspondant basé à Kindia s’est intéressé à ce dossier.

C’est suite à l’interpellation de certains présumés coupables après des attaques de quelques commerces que le procureur du TPI de Kindia a été accusé d’avoir libéré ces détenus.

Joint au téléphone ce mercredi matin 08 juillet 2020, le président par intérim de la chambre de commerce, de l’industrie et de l’artisanat de Kindia Ousmane Bödiè Baldé explique : « Nous avons fermé les boutiques et magasins parce que nous sommes dans l’insécurité. Nous voulons que l’État assure notre sécurité.  Ceux qui disent que c’est parce que le procureur Amadou Diallo a libéré les présumés coupables là je ne sais pas. »

Tandis que Boubacar Diallo, vendeur de téléphones au centre commercial Sans loiyah déclare : « Moi, j’ai été quatre fois victimes des bandits chez moi. La quatrième visite de ces malfrats m’a fait perdre beaucoup de choses et une forte somme d’argent. Après l’opération, Dieu a fait que j’ai mis main sur l’un d’entre eux et je l’ai déposé à la gendarmerie. Finalement, ils nous ont envoyés à la justice. Après notre procès, j’ai rencontré le même bandit libre dans le quartier et en ville ici même. Depuis, je ne suis pas en sécurité, je suis souvent menacé. »

Au delà de ces déclarations, des informations circulent sur la libération de certains détenus appréhendés par ces commerçants. Une information infirmée par une source qui a préféré garder l’anonymat.  

« Parmi ces noms que vous demandez, aucun n’a été libéré. Ils sont là en prison. Sauf Madiou Sow accusé d’attaque dans le quartier Sambayah. Il a été testé  positif au COVID-19 et  envoyé à Conakry pour des soins. Vous pouvez vérifier. Thierno Moussa Diallo est sous contrôle judiciaire en traitement à l’hôpital régional Alpha Oumar Diallo de Kindia. Alhassane Diallo et Alhassane Wendouno accusés  d’avoir attaqué un kiosque d’Orange money dans le quartier Yéolé dans la commune urbaine de Kindia et Alpha Oumar Diallo l’ami de Madiou Sow sont tous ici à la maison centrale de Kindia », a révélé notre source depuis la maison centrale.

Concernant le contrôle judiciaire de Thierno Moussa Diallo, une source sanitaire nous a révélé également qu’il suit un traitement à l’hôpital régional. A en croire la même source, il se présente les lundis et vendredis au TPI de Kindia.

Pour le moment, le procureur près le tribunal de première instance, Amadou Diallo n’a fait aucune sortie sur cette accusation.

Affaire à suivre !

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.