TPI de Kindia : sur instruction du procureur, des militaires s’attaquent à un journaliste

Print Friendly, PDF & Email

La haine du procureur général près le tribunal de première instance de Kindia contre les journalistes ne fait que monté en crescendo. Après le cas de Korka Barry de Kaniazik Fm, Amadou Baïlo Batouala Diallo du site d’informations guinéematin et (ex-chargé de communication à la justice), c’est le journaliste de la radio Espace Kania, Joseph Bangoura  qui vient de payer les frais de la colère du procureur Amadou Diallo.

En couverture médiatique d’un procès ce mercredi, 3 février 2021, au TPI, le procureur, Amadou Diallo a instruit une batterie de militaires à faire sortir Joseph Bangoura du tribunal. Voulant terminer son boulot malgré l’instruction d’Amadou Diallo, Joseph Bangoura a été extirpé de force du parquet de Kindia.

Ce n’est plus un secret de polichinelle dans la ville des agrumes, la haine ou encore la colère du procureur général près le tribunal de première instance de Kindia contre la presse locale est loin de connaître son épilogue. Ce mercredi, il (procureur) a encore fait sortir ses dents contre un journaliste de la place.

Envoyé par sa direction pour couvrir un procès d’escroquerie, Joseph Bangoura n’a pas pu terminer son boulot ainsi que d’autres journalistes. Selon les faits constatés sur le terrain, le procureur qui n’était pas à l’audience a trouvé les journalistes réunis dans la cour qui attendaient la reprise du procès d’un conférencier islamique du nom de Mamadou Taïbou Diallo. C’est ainsi qu’Amadou Diallo a demandé aux journalistes le but de leur presence au TPI et c’est là que Joseph Bangoura lui a dit : Mr le procureur, c’est une visite de courtoisie. Et subitement, le procureur Amadou Diallo est monté sur ces grands chevaux en ordonnant à plus de 7 militaires de faire sortir Joseph Bangoura dans la cour du tribunal. Voulant expliquer le but de sa présence, Joseph a été mis au dehors après s’être traîné à terre. Voyant la scène, les autres journalistes des radios locales et correspondants des sites du pays ont finalement boudé le procès en cours.

Pour rappel, depuis la sortie du procureur de Kindia pour l’abrogation de la loi L002 qui protège les journalistes dans l’exercice de leur métier, les relations entre journalists et ce procureur ne sont plus au beau fixe. Dès lors,  Amadou Diallo ne veut sentir l’odeur des journalistes au TPI de Kindia.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.