TPI de Labé : 12 ‘’criminels’’ condamnés entre 2 à 30 ans de réclusion criminelle

Les audiences criminelles ont repris le mercredi 26 mai dernier, au tribunal de première instance de Labé. En tout, il y avait 6 dossiers inscrits au rôle dont les 3 premiers ont été tranchés dans la première journée et les prévenus ont été condamnés entre 5 à 10 ans de réclusion criminelle.

Ce jeudi, 27 mai, deux autres dossiers étaient sur la table dont entre autres : l’affaire des incendies volontaires chez les domiciles du député uninominal de Labé, Thierno Aliou Mosquée et de  Samba Camara coordinateur du mouvement « Djokken Alpha » suivi d’une affaire de vol aggravé. Les prévus dans ces affaires ont été situés sur leur sort ce vendredi, 28 mai 2021.

Interrogé sur la sentence, le président du tribunal de première instance de Labé a laissé entendre :

« En matière criminelle, en premier ressort, à présent voici le délibéré. Le tribunal déclare coupable Mamadou Drame de crime d’incendie volontaire, le condamne à 10 ans de réclusion criminelle et fixe la période de sûreté à 6 ans. Sur l’action civile procède la non compassion de la partie civile, Fatoumata Binta Dramé, condamne Mamadou Drame aux frais. Le tout en application des articles 114 et 116, 510 du code pénal et 535, 548 du code de procédure pénale. En matière criminelle et premier ressort, après avoir délibéré sur l’action publique, le tribunal déclare Abdoul Karim Barry, Mamadou Samba Barry et Sadou Diallo non coupables d’incendie volontaire, les déclare par contre coupables du délit de vol aggravé les condamne chacun à deux ans d’emprisonnement. Le tribunal déclare par contre Sara, Sannou, Assencio,Pato, Moussa, Ibrahima, Mamadou Dian et Amadou tous en fuite coupables d’incendie volontaire et vol aggravé, les condamne à des réclusions criminelles à perpétuité dont 30 ans de sûreté, décerne un mandat d’arrêt contre eux. Sur l’action civile, procède la non compassion de la partie civile Thierno Aliou Mosquée Diallo, déclare recevable la notion de partie civile de Samba Camara donne acte de ce qu’ils réclament de l’application de la loi. Le tribunal condamne Abdoul Karim Barry, Mamadou Samba Barry, Sadou Diallo, Sara, Sannou, Assencio, Pato, Moussa ,Ibrahima, Mamadou Dian et Amadou au frais, le tout en application des articles 114, 117, 373, 374, 510 du code pénal  479, 535 ,544,  548 et 557 du code procédure pénale », explique Laye Kourouma. 

A noter que la sixième affaire a été reportée ultérieurement. 

Tidiane Diallo correspondant régional à Labé 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.