TPI de Labé : 2 accusés condamnés à 3 ans de prison ferme chacun pour viol sur mineures

Print Friendly, PDF & Email

Après plusieurs mois d’interruption, les audiences criminelles ont été reprises le jeudi 12 décembre dernier, au tribunal de première instance de Labé. Cette fois-ci, ce sont 6 dossiers qui ont été inscrits au rôle dont quatre (4) pour tentative de viol sur mineures et deux dossiers d’assassinats.

Pour cette première journée, c’est le jeune Abdoulaye Bah qui  était devant la barre. Poursuivi pour tentative de viol sur une fille âgée de 10 ans, dans le secteur Thindhel, quartier Madina, au mois de septembre dernier. Reconnaissant les faits qui lui sont reprochés, le procureur Patrice Kama Koivogui a demandé au tribunal de reconnaitre l’accusé dans les liens de la culpabilité. Donc, le condamné à 5 ans de réclusion criminelle, dira-t-il.

De son côté, l’avocat de la défense, Me. Alpha Mariame Diallo a rappelé que le certificat médical de la victime atteste qu’elle est vierge. Donc, dira-t-il,  Ramatoulaye Baldé a juste subie des préjudices moraux et non matériels. Par conséquent, il a demandé de condamner son client à 3 ans de prison.

Dans son délibéré, le président du tribunal, Laye Kourouma a condamné Abdoulaye Bah à 3 ans de prison ferme et au paiement d’une amande de 390 mille francs guinéens conformément aux articles 116, 352, 548 du code de procédurepénal.

Dans le deuxième dossier, l’accusé se nomme Mamadou Alimou Diallo, 25 ans, boulangé de son état, domicilié au quartier Konkola. Ce dernier est poursuivi pour tentative de viol sur Mariama Bhoye  Diallo, âgée de 9 ans. L’acte s’est produit dans la sous-préfecture de Dionfo. Interpellé le 18 juin dernier, le prévenu a été condamné en amont à une année de prison avec sursis pour coups et blessures volontaires.

Revenant sur les faits, l’accusé laisse entendre que « c’est lorsque la fille revenait de l’école que je l’ai appelé pour qu’elle m’aide à porter un fagot de bois. Donc, j’ai tenté de la violée mais compte tenu de son âge, j’ai renoncé. »

Dans sa réquisition, le procureur Patrice Kama Koivogui a rappelé que l’intention est une infraction en la matière, avant de demander au tribunal de condamner l’accusé à 5 ans de réclusion criminelle. Dans sa plaidoirie l’avocat de la défense Me Alpha Mariame Diallo a demandé qu’on condamne son client à la peine minimale. Après une trentaine de minutes de suspension, Mamadou Alimou Diallo a été reconnu coupable de tentative de viol sur mineure. Par conséquent, il a écopé 3 ans d’emprisonnement et au payement des frais aux préjudices de la victime. Il aura donc passé 4 ans de prison ferme après sa première condamnation.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83  

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.