TPI de Labé : le procureur suspendu pour avoir libéré des bandits condamnés

Print Friendly, PDF & Email

On vous disait dans une de nos dépêches que 5 bandits, lourdement armés, ont attaqué, dans la nuit du mardi 12 juin 2018, un véhicule de transport en commun, en provenance du Sénégal et en partance pour Mali Yembering (Guinée), emportant avec eux 40 millions de francs guinéens.  Certains de ces bandits avaient été condamnés le 27 mars 2017 au TPI de Labé à 12 ans de réclusion criminelle. Mais sans purger leur peine, ils auraient été libérés discrètement, selon des indiscrétions, par Me Zézé Béavogui. Ce magistrat était au cœur d’un scandale lié à la libération frauduleuse de plusieurs malfrats ayant commis des attaques à main armée à Labé. Cette révélation de votre quotidien électronique a valu, il y a quelques jours, à Me Béavogui d’être convoqué en urgence à Conakry par sa hiérarchie pour s’expliquer. Le lundi 18 juin 2018, le procureur incriminé a été suspendu par les autorités judicaires du pays et remplacé par Aminata Kaba, a-t-on appris des sources bien informées.

Il faut rappeler que dans ce dossier criminel, les nommés Mamadou Bano Sow, Mamadou Saliou Diallo et Mamadou Cellou Sow ont été condamnés, chacun, à 12 ans de réclusion criminelle. Dans le même dossier, Tanou Diallo et Mamadou Diallo, en cavale, ont écopé de 20 ans de réclusion criminelle par contumace. 

Tidiane Diallo, correspondant régional de Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.