TPI de Labé : un voleur de bétail condamné à 3 ans de prison ferme et au payement d’une forte amende

Print Friendly, PDF & Email

Ce jeudi 18 juin 2020, s’est tenu au tribunal de première instance de Labé, le procès d’un présumé voleur de bétail du nom de Moumini Barry et de son présumé receleur Abdoul Kata. Au terme de 4 heures d’audience, le présumé voleur a été reconnu dans lien de la culpabilité et écope d’une peine de 3 ans de prison ferme, d’une amande de 5 millions gnf ; 7 millions de dommages et intérêts. De surcroît, il lui a été interdit pendant 5 ans de mettre pied sur le territoire de Noussy.

Sur le film du procès, le maire de la commune rurale de Noussy, éclaire nos lanternes.

« Lors du procès, le tribunal a retenu la plainte d’Ousmane Sylla qui s’est plaint contre le voleur Moumini Barry. Suite aux débats, Moumini Barry a reconnu les faits qui lui sont reprochés, c’est-à-dire d’avoir volé la vache de M. Sylla. Son receleur Abdoul Kata, a eu son témoin, qui a témoigné avoir assisté Abdoul Kata à l’achat de la vache des mains de Moumini Barry. Moumini est accusé d’avoir volé trois autres vaches qu’il a vendues à Abdoul Kata bien avant la vache volée à Ousmane Sylla. Mais comme il n’y avait pas de plainte sur ça, la justice n’a pas parlé de ça. Donc lors du délibéré, Abdoul Kata a été relaxé pour faute de preuve contre lui. Mais Moumini Barry a été condamné à 3 ans de prison ferme, 7 millions d’amende, 5 millions de dommages et intérêts. Il est également persona non grata pendant 5 ans sur notre territoire » relate Mamadou Oury Noussy Diallo.

Dans son speech, le maire de la commune rurale de Noussy dit être partiellement satisfait du verdict. Néanmoins il a promis de mettre main sur les autres receleurs qui courent toujours.

« D’un côté, je suis satisfait, de l’autre côté, on va tout faire pour appréhender les autres receleurs, puisque ce sont des receleurs et il y’a des témoins. Mais tant qu’il n’y a pas de plaignant, la justice a dit qu’elle ne peut pas statuer sur ça. Donc, je suis un peu content, et je ferai tout pour que les receleurs soient arrêtés, et les autres voleurs qui sont à Noussy », persiste et signe notre interlocuteur.

Poursuivant, il a lancé un appel à l’endroit des voleurs qui élisent domicile dans sa juridiction. Il les met en demeure de se trouver une activité légale.

« Je demande aux voleurs de se trouver du travail, qui n’est pas le vol, de laisser les biens des autres, puisqu’avant, Noussy n’était pas pauvre. Déjà nous avons mis en place une équipe de sécurité locale de 30 jeunes. Donc le vol n’est plus possible à Noussy », assure-t-il.

A noter qu’actuellement près de 30 autres vaches sont volées et les incriminés dans ces affaires restent introuvables, nous confie le maire de la commune rurale de Noussy.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.