TPI de Mamou : Bademba condamné à 30 de réclusion criminelle pour avoir tué sa mère

Print Friendly, PDF & Email

Pour parricide, un jeune de Ourékaba écope de 30 ans de réclusion criminelle. C’est une affaire qui était pendante devant le tribunal de première instance de Mamou. Les faits remontent au mois de décembre 2021.

Amadou Bademba Sow, comme c’est de lui qu’il s’agit, avait tué sa mère à l’aide d’une machette dans un village de Ourékaba, situé à quelques kilomètres de Mamou. Après des mois d’attente du procès, le tribunal de première instance de Mamou avait décidé cette semaine de statuer sur ce cas. Après des heures de débat, le tribunal l’a condamné à 30 ans de réclusion criminelle dont 15 ans de sûreté. Le tribunal a dans la foulée, ordonné la confiscation de la machette dont il s’est servi pour tuer sa mère.

Tidiane Diallo  

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.