TPI de Mamou : de lourdes peines infligées à des violeurs

Print Friendly, PDF & Email

Depuis le début de l’année, le parquet du Tribunal de première instance de Mamou a enregistré 14 cas de viol suivi de pédophilie, des cas de tentative de viol et de menace. Ce jeudi 25 novembre 2021,  le procureur du Tribunal de première instance de la ville-carrefour a laissé entendre  que 9 cas ont été entièrement  jugés et 3 autres sont en cours de jugement.

« Depuis le début de cette année 2021, notre parquet  a enregistré 14 cas de viol, suivi de pédophilie,  ainsi que des cas de tentative de viol. Il y a 9 cas qui ont été entièrement jugés et des décisions ont été rendues. Le premier cas, le présumé auteur a été jugé et condamné à 10 ans de réclusion criminelle. Le deuxième cas, l’auteur a été condamné à 7 ans de réclusion criminelle. Le troisième cas, l’auteur a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle et au paiement de 5 millions de francs guinéens au titre des dommages et intérêts.  Le quatrième cas, le coupable a été condamné à 10 de réclusion criminelle. Et le cinquième cas, c’est un cas de viol suivi de menace, l’auteur a été condamné à 5 de réclusion criminelle. Les deux autres cas qui ont suivi, c’est deux cas de viol et de complicité ainsi que de pédophilie. Là, il n’y a pas de preuve matérielle. Donc, il y a eu relaxe. Egalement, il y a un autre cas de viol qui a été requalifié en atteinte à la pudeur. A ce niveau, le présumé auteur a été condamné à une peine d’emprisonnement. Il y a actuellement trois cas en cours de jugement. Il y a eu une  forte diminution  des cas de viol dans la cité, puisque actuellement on peut passer un, deux  mois sans entendre parler de cas. Je pense que la lutte qu’on est en train de mener est en train de produire ses effets », explique Aboubacar Sidiki Camara.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.