Traitement des points critiques à Dixinn et Matam : les citoyens saluent l’action

Print Friendly, PDF & Email

Lancées le samedi 10 juillet 2021, les opérations d’ouverture des canaux de drainage des eaux de ruissellement se poursuivent à travers les cinq (5) communes de Conakry. Des points jugés critiques sont traités par les machines du génie militaire.

A Dixinn-Bora dans la commune de Dixinn, des constructions anarchiques bâties sur les différentes voies qui empêchaient l’écoulement des eaux ont été démolies à la grande satisfaction des riverains. De témoignages concordants recueillis sur place, des citoyens adhèrent à l’opération relevant tout le calvaire auquel ils sont confrontés surtout pendant la saison hivernale avec des inondations dans les ménages.

Si à Dixinn on parle de constructions anarchiques, à Matam sur la corniche près du port artisanal de pêche, le constat fait cas du bouchage du canal d’évacuation des eaux. Ici des jeunes témoignent leur satisfaction avec cette action du ministère de la Ville qui, dissent-ils, viennent les soulager d’autant qu’ils faisaient le curage malgré leurs maigres moyens. D’où l’appel de Ibrahima Sory Sylla chef-secteur adjoint.

« Nous sommes très contents pour ce débouchage car cela nous permet de nous reposer après les grandes pluies. C’est moi qui mobilisais les jeunes pour aller curer pour que nous puissions éviter des inondations. Il arrive parfois que certains jeunes refusent le travail arguant qu’ils ne sont pas payés. »

Une autre habitante rencontrée sur les lieux déclare : « on a souvent coutume de dire que nettoyer est bien, mais ne pas salir est meilleur. Nous n’avons pas là où jeter nos ordures, nous sollicitons le gouvernement pour mettre une poubelle à côté, aussi trouver des brigades de salubrité le travail sera voué à l’échec. Ensuite le pont est bas et très rétréci, cela pourrait empêcher le passage de certaines ordures. »

Il faut rappeler que ces opérations et bien d’autres vont toucher tous les points critiques et vont s’étaler. Elles sont engagées par le gouvernement à travers le ministère de la ville et de l’aménagement suite aux instructions de son Excellence Professeur Alpha Condé. Celles de permettre aux populations de passer une saison des pluies paisibles.

Service de Communication du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du territoire

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.