Transfuge du RPG, Fassou Goumou prend la tête du PDEG

C’est désormais officiel. Après plusieurs tractions, le conseiller communal, Fassou Goumou prend désormais les commandes du Parti pour le développement Économique de la Guinée (PDEG) en remplacement de Fassou André Loua connu sous le Sobriquet  » Anderson ».

C’est dans la salle polyvalente de L’ENI de N’Zérékoré que la cérémonie s’est déroulée en présence de ses proches et ses soutiens.

Vêtu d’un complet blanc, l’homme dont la capacité de mobilisation en région forestière n’est pas à démontrer a pris la parole pour justifier cette décision.
« Nous sommes réunis dans cette salle en ce jour vendredi 13 mai pour clairement définir notre position politique vis à vis des réalités du moment de la transition en République de Guinée.
En effet, depuis la prise du pouvoir par le CNRD le 05 septembre 2021, notre parti le PDEG comme d’ailleurs tous les partis politiques et organisations de la société civile, a adhéré dès les premières heures aux actes stratégiques de son excellence le Colonel Mamady Doumbouya, président de la République, Chef de l’État.
Vu les actes déjà posés et conformes aux contenus de la charte de la transition, notre parti s’est résolument engagé à s’investir dans cette dynamique pour une transition apaisée et réussie.
Le PDEG ayant constaté ces dernières années des violences de tout genre répétitives en République de Guinée et plus particulièrement en Guinée forestière avec toutes les conséquences néfastes, refuse toutes démarches allant dans le sens à faire revivre ces mêmes scènes de violences en République de Guinée.
Par conséquent, appelle toutes les associations et mouvements de partis politiques à s’inscrire dans cette dynamique pour la préservation de la paix dans notre chère nation », a déclaré Fassou Goumou.

Aux côtés de Fassou Goumou se trouvaient également un autre transfuge du RPG, Athanas Kourouma et Hélène Loua.

Fassou Goumou, le tout nouveau secrétaire général du parti PDEG s’est dit favorable à la durée de la transition adoptée par le CNT qui divise la classe politique.

Amara Souza Soumaoro Correspondant à N’Zérékoré
Tél : 621- 94-17-77.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.