Transition CNRD : le colonel Mamadi Doumbouya envoie des signaux pleins d’espoir à la jeunesse

Print Friendly, PDF & Email


 
🛑Par Ibrahima Sory Cissé
🛑L’homme du peuple, le messie guinéen, le colonel Mamadi Doumbouya, président du CNRD, président de la transition, chef de l’Etat, chef suprême des Armées, a reçu ce mardi les boursiers session 2020-2021 au Palais Mohamed 5, avant leur départ pour les études à l’étranger. Un autre acte qui prouve à suffisance que cet officier républicain et rassembleur fait de la formation de la jeunesse guinéenne l’une de ses priorités. Il y a quelques jours, l’on s’en souvient, il s’était rendu dans deux universités publiques de Conakry (Gamal-Abdel-Nasser de Dixinn, Général-Lansana-Conté de Sonfonia) et au niveau des Ecoles militaires de Manéah pour s’enquérir des conditions de vie et de travail dans ces institutions dédiées à la formation des futurs cadres civils et militaires du pays.  Le jeudi dernier, de façon inopinée, le nouvel homme fort de la Guinée a visité certains départements ministériels pour faire passer des messages forts et pleins de signification.

Au ministère de la Justice, Garde des Sceaux et des Droits de l’Homme, il a demandé aux autorités judiciaires de ne pas oublier ceux qui sont morts pour l’instauration d’un véritable système démocratique dans notre pays. Au ministère du Travail et de la Fonction Publique, il a dit à qui veut l’entendre qu’il n’y a pas d’école expérience et qu’il faut donner la chance à tout le monde. De l’avis des observateurs avertis, ces propos sont clairement destinés à ceux qui pensent, à tort, que les jeunes, par manque d’expérience, ne peuvent pas exercer de hautes fonctions dans l’administration publique. Il y en a qui peuvent faire plus de dix ans avec le statut de stagiaires. Les anciens, dont certains en poste depuis le premier régime, refusent de faire valoir leur droit à la retraite, rendant pratiquement impossible le recrutement des jeunes à la fonction publique.

Depuis que le colonel Mamadi Doumbouya et ses compagnons du CNRD (Comité national du Rassemblement pour le Développement) sont aux commandes du pays, l’espoir renaît chez la couche juvénile. Les membres du gouvernement de transition, dans leur majorité, sont jeunes.  L’on apprend, avec bonheur, qu’après l’Armée, la Douane et la Police, la Fonction publique s’apprête à envoyer plusieurs fonctionnaires à la retraite pour faire de la place à la jeunesse. Comme on le dit souvent et à juste raison, l’on ne peut pas faire son temps, celui de ses enfants et celui de ses petits enfants.
Au regard de tout ce qui précède donc, l’on peut dire que les jeunes de Guinée, dans leur ensemble, ont de bonnes raisons d’applaudir des deux mains et d’accompagner de bout en bout le CNRD, à sa tête le visionnaire doublé du patriote, le colonel Mamadi Doumbouya.


IBRAHIMA SORY CISSE 

2 Commentaires
  1. Sylla 2 semaines il y a
    Repondre

    Ton messie assassin aura sa juste recompense.
    Un messie ne tue pas les gens.

  2. MANZO 2 semaines il y a
    Repondre

    Il faut bien avoir une telle « gueule cassée » pour oser afficher une telle posture d’escroc assumée!
    Wallahi ce pays est bizarre et c’est pourquoi d’ailleurs il sait généré autant d’êtres étranges 😥.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.