Transition en Guinée : depuis Paris, le général Konaté va prendre la parole

Print Friendly, PDF & Email


Contraint à l’exil depuis son départ du pouvoir, après avoir transmis le pouvoir, via des élections, à des civils, en 2010, l’ancien président de la transition, le général Sékouba Konaté, a été longtemps traité en paria par le régime d’Alpha Condé. Ça, tout le monde le sait.
Selon des sources crédibles et concordantes, depuis la chute surprise de Alpha Condé, 86 ans, le général Sékouba Konaté, rétabli dans ses droits par le président de la république, le colonel Mamadi Doumbouya, soupire, à nouveau, à la Défense, quartier des affaires le plus prestigieux de Paris où le natif de Kissidougou menerait une vie des plus paisibles. C’est du moins ce que nous avons appris de sources concordantes.
A en croire nos sources, le  » Tigre », nom de guerre de l’ancien président de la transition, profite pleinement, en termes de ressources pécuniaires, de son statut d’ancien président de la république.

En clair, le colonel Mamadi Doumbouya, en mode justicier, aurait rétabli son prédécesseur dans le droit qui lui sied naturellement. Le tombeur de Alpha Condé, selon nos sources, aurait mis le  » Tigre », dans des conditions dignes d’ancien homme d’Etat l’ayant précédé aux commandes de Conakry.
Selon nos sources, quoique très discret, peu disert, le général Sékouba Konaté envisagerait de donner une grande interview à des médias internationaux basés à Paris, ville de sa résidence, depuis septembre 2016, et ses terribles ennuis au Maroc à cause d’ Alpha Condé.
L’ancien président de la transition compterait bien profiter de sa nouvelle sortie médiatique pour exprimer sa reconnaissance au maître de Conakry et, naturellement, réagir au calendrier électoral définitif validé par le CNT. Un calendrier auquel il serait plus que jamais favorable.

Mamadou Diallo

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.