Transition : un « gifleur » appelé Bachir Diallo !!!

Print Friendly, PDF & Email

Sous Alpha Condé, un ministre a pris une claque de sa subordonnée. Avec Doumbouya, c’est le subordonné qui prend une claque du ministre.

Le ministre de la Sécurité et de la protection civile le général à la retraite Bachir Diallo, perfectionniste devant l’Eternel, a une « main fusée ». Ce sont ses collaborateurs qui le disent. Il se raconte qu’il ne se contente pas seulement de prendre des sanctions contre un agent mais lui administre aussi une gifle.

Hier, dans l’après-midi, alors que la Cour du Ministère à Coléah continuait son ambiance avec les demandeurs de visa et de passeports, le ministre -qui ne répond pas à nos sollicitations- aurait corrigé un capitaine nommé Aboubacar Soumah qui a eu la maladresse de motiver ces regroupements de personnes à cet endroit. Celui-ci, informent plusieurs médias, saigna (légèrement) et se rendit à l’hôpital (voir photo, Gangan tv).

Ce fait rappelle celui d’un ministre tchadien délégué à la Présidence de la République chargé de la défense et de la sécurité Mahamat Abali Salah qui a violemment giflé un jour d’avril 2020 un gendarme à l’entrée de l’hémicycle. Le crime de l’agent c’est de lui avoir demandé de se laver les mains avant d’y entrer. Finalement, il ne présentera que des excuses du bout des lèvres et restera en poste, selon un tabloïd du Tchad.

Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.