Transports par moto-taxi : le ministre des Transports lâche du lest (déclaration)

Print Friendly, PDF & Email

« Dans le cadre de l’amélioration de la sécurité routière dans la ville de Conakry et de la mobilité de la population, je voudrais rassurer les habitants de la capitale de la volonté du gouvernement de prendre toutes les mesures réglementaires pour assurer la sécurité des populations précisément dans les transports par motos-taxi pour donner l’occasion à certains travailleurs de continuer à exercer leurs activités dans un secteur qui offre l’opportunité à de nombreux jeunes de trouver un emploi. Dans ce cadre, l’Etat soucieux de la sécurité de l’ensemble des citoyens conditionne l’exercice de cette activité de motos-taxi au respect d’un certain nombre de règles de circulation, de sécurité et de sûreté de nos routes. Le ministre des transports recevra les représentants des conducteurs de motos-taxi pour discuter de ces mesures qui avaient été déjà prises en 2010. J’inviterais prochainement les responsables de la sécurité routière, le syndicat des transporteurs à veiller sur le respect rigoureux de ces mesures envisagées. »

Oyé Guilavogui

  1. babaly2014 5 ans il y a
    Repondre

    c’est honteux pour une autorité, c’est irresponsable de se dédire.
    quand on gère l’état, il faut connaître très bien comme faire fonctionner une administration qui fait de structure, des hommes et des décisions.
    Si on ignore tout cela il faut de démissionner et laisser d’autre prendre le relai.

  2. babaly2014 5 ans il y a
    Repondre

    C’est honteux pour une autorité, c’est irresponsable de se dédire.
    quand on gère l’état, il faut connaître très bien comment faire fonctionner une administration qui est faite de structure, des hommes et des décisions.
    Si on ignore tout cela il faut de démissionner et laisser d’autre prendre le relai.
    Savez-vous combien d’emploi est créé par les moto taxi ?
    Quel est leur apport pour de nombreuses familles ?
    C’est un métier à risque, quel doit être le rôle de l’état dans ce cas ?
    Qu’est ce qui doit être fait pour les encadre et administrer ?
    Etat répressive qu’on connait depuis le temps colonial à nos jour est révolue, cher compatriote, la société elle-même doit ouvrier ses yeux dans la gestion de notre Etat car l’Etat n’est pas une personne, nous avons momentanément confié la gestion de nos affaires communes à certaine personne, s’ils sont irresponsables, manifestons-nous, marquons notre solidarité pour les causes justes, c’est le sens de la citoyenneté, citoyens guinéens vous êtes interpellés.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.