Connect with us

Societé

Transports : la compagnie TAP Air Portugal veut desservir Conakry en juillet

Selon Air Journal, à partir du 3 juillet prochain, la compagnie aérienne TAP Air Portugal va lancer une nouvelle destination entre Lisbonne et Conakry, sa 17è en Afrique.

« A partir du 3 juillet 2019, la compagnie nationale portugaise proposera trois vols par semaine entre sa base à Lisbonne-Humberto Delgado et l’aéroport de Conakry-Gbessia, opérés a priori en Airbus A320 de 174 sièges. Les départs sont programmés mercredi, vendredi et dimanche à 19h25 pour arriver à 23h10, les vols retour quittant la capitale de Guinée lundi, jeudi et samedi à 0h05 pour se poser à 5h30. TAP Air Portugal sera sans concurrence sur cette ligne où les réservations sont ouvertes, Conakry étant reliée à l’Europe par Aigle Azur, Air France, Brussels Airlines et Turkish Airlines », rapporte Air Journal, un média sur le transport aérien.

La compagnie de Star Alliance, précise le média, ouvre ainsi sa 17eme destination en Afrique, continent où elle a transporté 1,1 million de passagers vers et depuis onze pays l’année dernière – un trafic en hausse de 11,2%. Elle se pose aujourd’hui à Luanda (Angola), Maputo (Mozambique), Sao Tome (Sao Tome et Principe), Bissau (Guinée-Bissau), Praia, Sal, Sao Vicente et Boa Vista (Cap Vert), Marrakech, Casablanca, Tanger et Fès (Maroc), Dakar (Sénégal), Abidjan (Côte d’Ivoire), Accra (Ghana) et Lomé (Togo).

Mediaguinee

 

Continuer la lecture
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    15 mars 2019 at 15 h 10 min

    Bravo pour cette excellente nouvelle. La preuve indiscutable que la Guinée devient de plus en plus une destination internationale ouverte au reste du monde et c’est tant mieux pour le pays.

    Vivement la concurrence dans le trafic aérien pour faire de l’Aéroport Gbessia, un des meilleurs hubs de la Sous-région.

    Mais en même temps, un souhait ardent pour que les hautes autorités de l’Immigration et de la Douane, renforcent de façon particulière le contrôle des mouvements des personnes et des colis qui viendront probablement beaucoup plus de de l’Amérique Latine (Brésil, Colombie, Nicaragua, Pérou, Bolivie et tout le reste), une région extrêmement dangereuse connue de tout le monde.

    L’ouverture au monde d’aujourd’hui, a aussi ses problèmes très compliqués et surtout difficiles à maîtriser sans une expertise nationale de contrôle, puissante et sécurisée pour combattre la criminalité internationale organisée. Good Luck pour la Guinée.

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter