Connect with us

Societé

Tribunal de Mafanco: des responsables du SLECG recouvrent leur liberté

Published

on

Après plusieurs jours de détention et un procès au tribunal de première instance de Mafanco, plusieurs deux responsables du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) ont recouvré leur liberté ce jeudi.

Les deux responsables du SLECG, Abdoulaye Portos Diallo et Amara Mansa Doumbouya étaient poursuivis pour provocation directe à un attroupement non armée tandis que 9 autres membres du SLECG en situation étaient accusés de menace, injures publiques, coups et blessures et violences.

Abdoulaye Portos Diallo, premier secrétaire général adjoint du SLECG.

Amara Mansa Doumbouya, membre de la cellule de communication du SLECG ont été arrêtés alors qu’ils sortaient d’une rencontre avec des membres du gouvernement sur opportunité de trouver un compromis sur les revendications syndicales des enseignants. Les 9 autres ont été interpellés suite à une plainte du proviseur du lycée Bonfi.

Dans sa décision, le président du tribunal correctionnel de Mafanco, a déclaré que que les fait qui sont reprochés à l’encontre de tous les prévenus sauf un, Thierno Anadou Baldé, qui a été condamné à trois mois de prison assorti de sursis.

Thierno Sadou Diallo, depuis le TPI de Mafanco 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités