Tribunal de Mafanco: le procureur requiert la ‘’relaxe pure et simple’’ des quatre proches du Kountigui 

Print Friendly, PDF & Email

Il s’est ouvert, ce lundi 10 février au tribunal de première instance de Mafanco le procès des quatre proches du kountigui de la Basse côte arrêtés depuis le 22 janvier dernier.

Il s’agit de Fayaye Bangoura, président de la jeunesse de la coordination de la Basse côte, Ibrahima Sory Bangoura, Ibrahima Bangoura, Fodé Sacko, tous membres de la structure de la Basse côte qui sont poursuivis pour des faits d’attroupement illégal et incitation à la révolte.

Appelés tous à la barre, les prévenus ont nié les faits qui leur sont reprochés, avant de rappeler que leur rencontre à Kissosso, le jour de leur arrestation n’avait aucun lien avec les manifestations. Tout en précisant que ce jour aucune manifestation même n’était prévue.

A la barre, le président de la jeunesse de la coordination basse côte, Fayaye Bangoura, a indiqué que leur rencontre à Kissosso, le 22 janvier dernier le jour où ils ont été arrêtés avait pour motif de discuter de la mise en place d’une plateforme axée sur l’entrepreneuriat. Selon lui, ce jour il devrait se rendre à Boffa, donc il ne voulait pas partir sans échanger avec ses amis sur cette question.

Une thèse de Fayaye Bangoura qui a été confirmée par les autres accusés.

De son côté, le procureur dans ses réquisitions a déclaré que le tribunal n’a reçu aucune preuve suffisante pour les faits qui sont reprochés aux prévenus. C’est pourquoi a dit le ministère public, il a requis au juge d’ordonner la relaxe pure et simple des prévenus. Le juge a renvoyé l’affaire au 17 février prochain pour le verdict.

Elisa Camara 

+224654957322

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.