Connect with us

Tribune

[Tribune] Les coordinations régionales, est-ce une menace pour l’unité nationale?

La question mérite d’être posée, dans la mesure où les coordinations régionales ont pris à mon avis un caractère ethnocentriste, divisionniste et antirépublicain. Elles ont fait preuve d’instrumentalisation depuis pendant la période coloniale, ce qui fut par ailleurs, la raison de leur interdiction par le régime socialiste de feu Sékou Touré. En effet, l’histoire des partis politiques en République de Guinée naît sans nul doute de ces différentes coordinations régionales : l’union Mandingue, l’union de la Basse Guinée, l’union des insulaires, l’union de la forêt. Raison pour laquelle, ils ont du mal à se démarquer des actes ethniques et régionalistes. De nos jours, le caractère unitaire de notre État consacré par la constitution est en train d’être violé par ces coordinations, qui, à priori devaient être l’instrument pour le renforcement des liens séculaires afin de préserver l’unité nationale et le vivre ensemble. Malheureusement, elles sont financées et entretenues par certains cadres et responsables de Partis politiques, qui à leur tour obéissent leurs injonctions sataniques. Les déclarations divisionnistes et va-t-en-guerre du patriarche du Haali Poular (Elhadj Saikou Yaya Barry) et du Kountigui (Elhadj Sékhouna Soumah) de la Basse côte, sont des illustrations parfaites de la dérive de ces coordinations. Ces différentes déclarations portent inéluctablement préjudice au principe de l’Etat-Nation et montrent en substance la faiblesse de notre État à l’égard de tous ces abus. Je rappelle qu’aucun guinéen n’est mis dans une position de défensive contre quiconque, tout comme aucun citoyen n’est étranger sur le sol guinéen ; nous sommes simplement une Nation dont chacun garde sa spécificité linguistique ou ethnique. Cette spécificité linguistique ou ethnique ne veut pas dire qu’un guinéen est supérieur à l’autre. Pour moi, l’équilibre de la nation et sa stabilité dépendent forcément du concours des citoyens à cultiver un esprit républicain détaché de toute appartenance politique ou régionale. L’immense richesse de notre pays et sa diversité ethnique sont véritablement source de bénédiction divine. Mais celles-ci ne seront profitables aux guinéens que s’ils cultivent la paix et l’unité nationale.  Ceux qui professent la haine et la violence entre les fils et filles de la Guinée, ceux qui font des ethnies leurs fonds de commerce pour garder leur poste ou se faire une place dans l’opinion publique afin de bénéficier de la grâce du Président répondront devant l’histoire de ce pays.

Aujourd’hui, il est grand temps non seulement pour l’Etat, qui est en partie responsable de ce qui se passe dans le pays de mettre un terme aux discours fallacieux, ethnocentriques et divisionnistes de ces coordinations, mais aussi et surtout pour le peuple de  Guinée de prendre conscience sur le danger qui guette notre pays avant qu’il ne soit trop tard. Martin Luther King a rappelé que si « nous ne nous aimons pas comme des frères, nous allons tous mourir comme des idiots » Alors les business Man de la crise doivent arrêter leurs sales boulots car, la préoccupation majeure des guinéens oscille autour de leur accès à une vie descente, l’emploi pour la jeunesse, la sécurité et la justice pour les citoyens. La Guinée est notre fierté, notre et unique patrimoine !

Aly Souleymane Camara, analyste politique et professeur de philosophie

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter

  • Mali : Boubou Cissé est nommé chef du gouvernement 22 avril 2019
    Le ministre malien sortant de l'Economie et des Finances a été nommé Premier ministre en charge de former un nouveau gouvernement "de large ouverture".
  • Au Soudan, la rue renvoie l'armée dans les casernes 21 avril 2019
    Sous la pression de la rue, l'armée soudanaise annonce vouloir transmettre le pouvoir aux civils "dans l'intervalle d'une semaine". Environ 100 millions d'euros sont saisis au domicile du président déchu Omar el-Béchir.
  • Le Sri Lanka endeuillé : près de 300 morts dans des attaques 21 avril 2019
    Une série d'attaques visait des hôtels et des églises de la capitale du Sri Lanka, Colombo. C'est la plus grave violence que le pays enregistre depuis la fin de la guerre civile en 2009.
  • La religion, à quoi ça sert? 21 avril 2019
    Un philosophe nous explique les fonctions de la religion pour l'Homme. Et que science et croyance en dieu ne sont pas forcément contradictoires.
  • Migration : le drame des tombes anonymes 20 avril 2019
    La plupart des corps repêchés en Mer Méditerranée ne seront jamais identifiés par manque d'informations ou de volonté des autorités. Pour les familles, il est impossible de tourner la page et de faire son deuil.
  • Mali : qui pour succéder à Soumeylou Boubèye Maïga ? 19 avril 2019
    Le premier ministre du Mali a démissionné jeudi soir face à la colère de la population qui en a assez de l'insécurité qui règne dans le pays.
  • Penser dieu, penser la religion 19 avril 2019
    Entretien avec un professeur de philosophie pour mieux comprendre l'idée même de religion, quelles "fonctions" elle remplit et sur une représentation d'un dieu sans rites religieux.
  • Emission spéciale: qu'est-ce que la religion? 19 avril 2019
    Nous profitons des jours fériés en Allemagne, à l'occasion de Pâques, pour réfléchir à la foi, à ses fonctions dans les sociétés humaines, à son rapport avec la science.
  • Référendum en Egypte pour asseoir le pouvoir du président 18 avril 2019
    Pendant 3 jours, les Egyptiens sont appelés à se prononcer sur une révision constitutionnelle, qui pourrait permettre au président Abdel Fattah al-Sissi de rester au pouvoir jusqu'en 2030.
  • Réactions à Goma après la mort d'Ignace Murwanashyaka 18 avril 2019
    L’ancien chef politique des FDLR condamné en Allemagne pour des crimes commis par son mouvement en RDC est décédé. Réactions.
  • Le Maroc toujours silencieux face aux manifestations en Algérie 18 avril 2019
    Alors que l'Algérie bouillonne, le Maroc se tait. Un mutisme qui en dit long sur les relations tendues entre les deux voisins, avec, en toile de fond, le conflit au sujet du Sahara Occidental. 
  • LDC : Tottenham qualifié au terme d'un match dantesque 18 avril 2019
    Bien que battus par Manchester City (4-3), les Spurs se sont qualifiés pour les demi-finales de la C1, et affronteront l'Ajax. De son côté, Liverpool est allé gagner à Porto (1-4) et jouera contre le FC Barcelone.
  • Soudan : Omar el-Béchir en prison pour calmer la rue 17 avril 2019
    Le Conseil militaire a annoncé le transfert de l'ex-président Omar el-Béchir dans une prison de la capitale. Un geste parmi d'autres qui visent à apaiser la contestation dans la rue.
  • Ignace Murwanashyaka mort en Allemagne 17 avril 2019
    Ce ressortissant rwandais vivait en exil en Allemagne depuis une trentaine d'années et était poursuivi pour des crimes commis en RDC. Âgé de 55 ans, Ignace Murwanashyaka était jugé pour son rôle en lien avec les FDLR.
  • Mali : Ibrahim Boubacar Keïta peine à convaincre 17 avril 2019
    Beaucoup de Maliens jugent les annonces faites par le président lors de son allocution télévisée insuffisantes.
  • Burkina : la main tendue de Compaoré suscite des doutes 17 avril 2019
    Depuis la Côte d'Ivoire où il est en exil, Blaise Compaoré se dit prêt à soutenir le pouvoir à Ouagadougou dans sa lutte contre le terrorisme. L'opinion publique reste divisée.
  • Juve & Ajax: "des enfants qui jouent comme des adultes" Erik ten Hag 17 avril 2019
    Après le Real, triple tenant du titre, c'est l'équipe de Ronaldo, le monsieur Ligue des champions que Frenckie De Jong et sa bande ont laissée au tapis. Douze ans après,le club néerlandais retrouve les demi-finales.
  • Dieselgate : l'ex PDG de Volkswagen risque 10 ans de prison 16 avril 2019
    Martin Winterkorn a été inculpé de fraude aggravée dans l'affaire du Dieselgate, lorsque le constructeur avait truqué ses véhicules pour les faire paraitre moins polluants.
  • L'UA prudente en Algérie mais ferme au Soudan 16 avril 2019
    L'Union africaine a imposé un ultimatum aux militaires soudanais pour quitter le pouvoir. Mais en Algérie où la rue maintient la pression, l'UA s'est limitée à un appel au dialogue pour appliquer des réformes rejetées.
  • Citation de la semaine 16 avril 2019
    "Les changements climatiques ont un impact sur les abeilles à cause de la hausse des températures. Elles peuvent s'adapter à certaines températures, mais au-delà, leur survie est menacée."( Kiatoko Nkoba,ICIPE)