Connect with us

Tribune

[Tribune] Des tueries pendant les manifestations de l’opposition, et si on exigeait l’autopsie sur ces différents corps ! (Par Ibrahima Kallo)

Published

on

À chaque fois que les opposants d’Alpha Condé projettent des manifestations de rue des villes mortes et voire même la marche funèbre pour les corps des victimes, on assiste à des cas de morts à la fois du côté des manifestants qu’au niveau des forces du maintien d’ordre ; chose qui est regrettable et qui ne doit pas être laissée comme ça sans situer la responsabilité tant au niveau de l’État qu’au niveau des organisateurs de ces multiples marches. Pour quitter dans cette complaisance de ping-pong entre l’État et l’opposition, il revient de facto à l’État, en tant que garant de la vie des populations, d’agir en mettant les gens devant leurs responsabilités. Et pour se faire, une autopsie par le médecin légiste, à chaque fois qu’il y a des morts, serait la meilleure option situer tout autour de ce firmament infini de vantardise de mort à l’opinion publique comme un trophée de victoire. Faisons ça pour clore désormais ce que l’opposition brandit à chaque fois qu’elle appelle à manifester.
Cela est d’une nécessité impérieuse, car souvent à la télé ou dans les radios, on voit et entend l’arrestation des individus armés, qui ne sont pas du tout dans le corps des forces de défense et de sécurité, entraînent de brigander des citoyens surtout dans les zones où on entend régulièrement des cas de mort pendant les manifestations des hommes politiques; ensuite des informations qu’on a sur certains jeunes militants de l’opposition concernant la possession d’armes et d’autres objets dangereux pouvant entrainer la mort. L’exemple du jeune Grenade est connu de tous. Donc, dans ces situations pareilles, il revient à l’État d’agir pour situer la responsabilité sur les causes des morts à travers l’autopsie et faire triompher la justice, et à cela s’ajoute la dernière sortie médiatique du Ministre Mouctar Diallo qui disait ceci: << c’est une réalité, il y a des manifestants qui détiennent des armes. Même en dehors des manifestations y a des gens qui sont utilisés par l’opposition quelques fois qui sont armés…, j’en connais des jeunes qui sont armés>>.
On se rappelle également qu’Elhadj Mohamed Koula Diallo, journaliste de guinee7.com a été froidement abattu au siège l’UFDG, le 5 février 2016, où il n’y avait aucun membre des forces de l’ordre.
À noter aussi que le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, a lui-même indiqué l’autre fois devant le journaliste LeMonde en ses termes: ‘‘On sait que ce sont eux-mêmes, les organisateurs des manifestations, qui tirent sur les gens. Quand il y a des morts, ça impressionne la communauté internationale. Là, ce sont des tentatives de déstabilisation d’un pouvoir démocratiquement élu. L’opposition a toujours été putschiste et elle se dit que s’il y a des morts, on met ça sur le dos du gouvernement’’.
À chaque fois qu’il y a des victimes dans les manifestations, l’opposition enterre vite ces corps sans exiger au gouvernement une enquête sérieuse sur la base d’une autopsie. Là y a le doute! Et, selon les esprits avertis l’empressement l’opposition à récupérer des corps non autopsiés peut nous amener à douter de son implication dans la commission de ces crimes.

Au regard de toutes ces informations, peut-on dire qu’il y a bel et bien des individus armés utilisés par l’opposition ?
Une fois encore, seule une autopsie sérieuse peut le prouver. Cette nouvelle méthode (l’autopsie) permettra, à coup sûr, d’alléger voire éradiquer cette histoire de cas de mort dans les manifestations politiques, parce que les organisateurs, d’une part, seront amenés à filtrer dans leurs rangs avant de descendre dans la rue et d’autre part les forces du maintien d’ordre seront également amenés à respecter scrupuleusement les textes régissant le cadre de manifestations de rue.
On doit pouvoir accepter d’autopsier désormais les corps des victimes politiques pour être crédible aux yeux de l’opinion.

Ibrahima Kallo, juriste et analyste politique

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités
  • L’UE lève ses sanctions contre deux personnalités de la RDC 9 décembre 2019
    Le Conseil de l’UE a décidé de lever ses sanctions contre l’ancien porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende et l'ex chef de la sécurité intérieure et de l’Agence nationale des renseignements Roger Kibelisa. 
  • Allemagne, le SPD reste dans la coalition au pouvoir 9 décembre 2019
    La rencontre en France sur l’avenir de l’Ukraine est commentée par la presse allemande, mais il est également question des conclusions du congrès des sociaux démocrates allemands et de la coalition au pouvoir à Berlin.
  • Les citoyens attendent plus de la COP25 9 décembre 2019
    Militants écologistes, associations, ONG ou particuliers se mobilisent à Madrid pour rappeler l'urgence climatique aux dirigeants politiques. Ils appellent notamment à oser changer de système économique.
  • La Russie exclue des Jeux Olympiques pour quatre ans 9 décembre 2019
    L'Agence mondiale antidopage a décidé ce lundi d'exclure la Russie des Jeux olympiques pour quatre ans. Les sportifs russes ne pourront participer au JO de Tokyo en 2020 et de Pékin en 2022 que sous bannière "neutre".
  • RDC: des députés exigent la mutation des soldats dans l'est 9 décembre 2019
    Face aux massacres commis par les rebelles ADF contre les populations civiles du territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu (est), l’opinion exige la mutation des officiers de l’armée congolaise.
  • Bundesliga J14 : Gladbach vient à bout du Bayern Munich 9 décembre 2019
    Menés 0-1, les Poulains ont fini par s'imposer face aux Bavarois dans les dernières minutes de la rencontre. Gladbach est leader, avec un point de plus que le RB Leipzig. Le Bayern est septième.
  • Von der Leyen en Afrique pour son premier déplacement hors UE 8 décembre 2019
    Ursula von der Leyen, la nouvelle présidente de la Commission de l'Union européenne, a choisi Addis Abeba pour son tout premier déplacement après sa prise de fonction. Un voyage court avec un agenda chargé.
  • Angela Merkel à Auschwitz, un message à l'antisémitisme 6 décembre 2019
    L'ancien camp de concentration d'Auschwitz incarne l'horreur de l'extermination des juifs planifiée et exécutée par le régime nazi. Pour Angela Merkel, chacun devrait se sentir en sécurité en Allemagne et en Europe.
  • Emmanuel Macron et la présence militaire française au Sahel 6 décembre 2019
    Au menu : la démographie en Afrique. Egalement, la sortie président français Emmanuel Macron en marge du sommet de l’Otan, invitant les présidents des pays du G5-Sahel à Pau en France, est commentée dans la presse.
  • RDC : l’armée nie être complice des ADF 6 décembre 2019
    Le porte-parole de l'armée congolaise considère l'hypothèse d'une complicité "impossible". Un rapport de mai 2015 des Nations unies évoquait pourtant une " ample collusion » entre les FARDC et les ADF. 
  • Les Nigériens agacés par la convocation d'Emmanuel Macron 6 décembre 2019
    Pour entendre leurs positions sur les appels au départ des forces françaises, Emmanuel Macron a convoqué les dirigeants africains du G5 Sahel en France. Mais les propos du chef de l'Etat français passent mal au Niger.
  • Emmanuel Macron jette une pierre dans le G5 Sahel 6 décembre 2019
    Le président français exige des chefs d'Etats du G5 Sahel, une clarification de leur soutien à la présence militaire française sur leur territoire. 
  • Mauricio Pochettino n'est pas dans le plan du Bayern 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne
  • Bayern Munich: Mauricio Pochettino n'est pas envié par le club 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne.
  • RCA : le comité de suivi du processus électoral contesté par l'opposition 6 décembre 2019
    A un an des échéances électorales en Centrafrique, un comité stratégique d’appui au processus électoral a été créé par le gouvernement et cela malgré l’existence de l’Autorité nationale des élections (ANE).
  • Menace de boycott sur la présidentielle en Algérie 5 décembre 2019
    L’élection présidentielle du 12 décembre est peut-être la plus difficile du pays. Les opinions pour et contre sont dans un face-à-face inattendu et seul le taux de participation pourra les départager.
  • Avec la Russie, le baton et la carotte 5 décembre 2019
    Les services secrets russes sont accusés de mener des activités douteuses depuis le territoire de plusieurs pays européens. La presse souhaite alors la fermeté tout en gardant le contact avec Moscou sur certains sujets.
  • Une affaire Skripal façon allemande 5 décembre 2019
    Deux employés de l'ambassade russe à Berlin déclarées personae non grata pour ne pas assez coopérer dans une enquête sur un meurtre commis en Allemagne, qui pourrait avoir été commandité en haut lieu.
  • Nouvelle arrestation d'un militant des droits de l'Homme au Tchad 5 décembre 2019
    D'abord interpellé pour diffamation, Mahamat Nour Ahmat Ibedou est désormais accusé de meurtre et tentative de meurtre. A N'Djamena, comme dans la diaspora, des voix s'élèvent pour dénoncer cette nouvelle arrestation.
  • "Il n'y a pas de complot extérieur contre l'Afrique" A. Ould Abdallah 5 décembre 2019
    Alors que le sentiment anti-français croît de nouveau au sein des populations dans le Sahel, Ahmedou Ould Abdallah, ancien ministre mauritanien des Affaires étrangères, dénonce son instrumentalisation.