Connect with us

Economie

[Tribune] Draft sur le risque de change (Par Safayiou Diallo)

Published

on

L’abandon du système de parités fixe a sans doute eu un impact considérable sur les fluctuations erratiques et, sans précédent du cours de change en Guinée.

De nos jours le système bancaire guinéen reste confronté à un énorme risque de change sans pour autant oublier les autres risques traditionnels comme les risques de crédit et d’illiquidité.

Le risque de change est inhérent à l’activité bancaire et peut constituer une source importante de rentabilité. Cependant, une mauvaise gestion de ce risque peut représenter une menace substantielle pour les bénéfices et les fonds propres d’une banque.

L’une des particularités du marché est qu’il est pratiquement impossible de faire une prévision optimale dudit marché car, les cours évoluent en temps réel à partir des nouvelles informations qui n’étaient pas disponibles au moment où les agents économiques faisaient leurs prévisions. C’est ce qui lui profère la caractéristique d’un marché inefficient.

C’est dans cet environnement économique instable et incertain qu’évolue au jour le jour le système bancaire dont le service de la trésorerie est en charge du management Actif/Passif incluant entre autres la gestion de change dans le but de maximiser le profit tout en minimisant les risques.

A notre entendement, cette situation mérite d’être mûrie par des analyses pointues de tous les guinéens en général et les économistes en particulier afin de trouver les voies et moyens permettant de lutter efficacement contre ce fléau qui gangrène notre économie car, une bonne gestion de ce risque pourrait permettre de se prémunir contre les pertes de changes.

Mamadou Safayiou DIALLO
Analyste Économique
Enseignant-Chercheur.

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités