[Tribune] Etranger dans son propre pays! (Par Sény Sylla, ex-SGAAR)

Print Friendly, PDF & Email

Etranger chez soi, dans son pays de naissance ! Etranger dans le pays dont l’histoire enregistre des hauts faits historiques d’interactions productives de sa communauté avec les autres groupes sociaux du pays ! Etranger dans le pays où ses ancêtres sont cités parmi les illustres résistants à la colonisation ! Etranger dans le pays dont son père et son grand père ont activement contribué à la libération et l’indépendance politique ! Etranger dans le pays dont le rayonnement culturel est inséparable de la contribution positive de sa communauté ! Etranger dans le pays dont on est un levier essentiel de développement par sa proactivité, par son sens élevé de l’entreprenariaship et de leadership ! C’est ce qui se clame en Guinée à l’endroit des Pheuls. 

Les Pheuls font peur. Les gens sont apeurés à l’endroit des Pheuls. La raison est strictement politique. Elle découle d’une stratégie diabolique conçue, bâtie et entretenue aux fins de conquête et de conservation du pouvoir par une classe de politiciens véreux. 

Le fait ethnique existe en tant que phénomène sociologique. C’est un fait humain constatable à divers degrés chez toutes les communautés au monde. L’exacerbation qui en fait un fléau est induit par le fait politique.

La réaction de colère des jeunes gens à cause de l’ostracisme dont leur communauté fait l’objet, est parfaitement compréhensible. Cependant, ils doivent savoir raison garder et éviter de jouer le jeu de l’adversaire. Le camp d’en face dispose d’une officine d’élaboration de mensonges et informations de déstabilisation aux fins de confiscation du pouvoir. 

On se rappelle en 2010 quand la rumeur d’une possible ruée sur Conakry des Pheuls de toutes contrées d’Afrique a été répandue, en cas de victoire de Cellou à la Présidentielle. Ce genre d’intox est le propre des régimes dictatoriaux qui se construisent et fonctionnent sur la division et la terreur des communautés. La stratégie utilise l’instrumentalisation des personnes pauvres d’esprit à qui on fait exécuter des basses besognes d’attaques et d’invectives contre l’adversaire. L’affaire de récupération des terres de la Basse Côte se situe dans ce cadre. La réaction, si elle n’est pas appropriée est aussitôt étalée à la face du monde comme preuve de communautarisme et de radicalisme de la partie offensée. 

Jeunes gens révoltés contre l’injustice, votre colère est saine. Votre indignation est partagée. Mais ne cédez pas à la provocation de l’adversaire qui cherche à vous déstabiliser en ces moments sensibles d’avant élection. Evitez le piège des affabulateurs. Réarmez – vous mentalement et spirituellement. Explorez des pistes appropriées de barrage au 3ème mandat. C’est la priorité du moment. Surmontez votre peine et transformer votre douleur en énergie et en stratégie de mobilisation et d’action dans la perspective de la victoire du bien sur le mal.

Dieu est imploré pour son soutien à ce noble combat. Aameen !!!

Sény Facinet Sylla 

Secrétaire Général Adjoint des Affaires Religieuses

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.