Tribune] Notre transition oscille, balbutie, mais ne tombera pas (Ben Condé)

La Transition politique entamée en Guinée depuis le 5 septembre 2021 fait son chemin en balbutiant, oscillant parfois, mais ne trebuchera point et ne tombera pas!

Depuis la prise du pouvoir par les forces armées guinéennes sous la bannière du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), sous la conduite du colonel Mamadi Doumbouya, le paysage sociopolitique guinéen connait une véritable mutation de son histoire.

Les pendules sont ainsi remises à l’heure et la carte politique du pays se redistribue à nouveau. Avec son corollaire d’effets induits de la Refondation de l’Etat couronnée de lutte à outrance contre la corruption, l’enrichissement illicite, le blanchiment des capitaux ainsi que tous les travers sociaux ayant rabougri le pays, des intérêts sont compromis et rompus, par les chantiers de la Transion qui, pourtant, trouvent leur légitimité dans les profondes aspirations des populations.

En revanche, ceux dont les intérêts sont en jeu et ceux dont les rêves sont mis entre parenthèse agitent le spectre du mal par le biais des manoeuvres dilatoires tendant à influencer l’opinion et par ricochet, faire dérouter le processus de la moralisation de la vie publique et par extension, la perspective de renouvellement du personnel de la classe politique règnante.

Or, sans avoir besoin de mener un sondage d’opinion, moult observateurs s’aperçoivent aujourd’hui qu’il existe un contraste èvident entre ce que les politiciens en manque de légitimité font refléter à travers la communication et ce que désire l’ècrasante majoritè de la population de tout son voeu.

Dans ce climat de cabale politicienne sous forme de résistance active des anciens règnants et les prétendants détestés, la Transition se trouve régulièrement sous les projecteurs de ceux qui voudraient faire trébucher la marche en avant du peuple pour ainsi trouver leur sadique salut dans le retour aux pratiques sordides ayant compromis jusqu’au 5 septembre 2021, le progrès socioeconomique de la Guinée.

Réunis le 18 juin 2022 dans la salle historique du 28 septembre du palais du peuple, les sages de toutes les coordinations du pays, ont prié pour la réussite de cette Transition au bénéfice des populations sur la vie desquelles, ils se sont quasi unanimement apitoyés.

Qu’il pleuve donc ou qu’il neige, la partie saine de la population guinéenne soutiendra cette Transition pour un lendemain meilleur en faveur de ce peuple martyr.

Ben Chéri

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.