Connect with us

Politique

Tueries de Conakry : les révélations (glaçantes) du Premier ministre chez l’imam de Labé (vidéo)

Published

on

En visite à Labé où il a eu droit à un accueil des plus mouvementés, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a fait des révélations qui font froid dans le dos sur les tueries récentes qui ont eu lieu à Conakry, notamment le cas des onze Guinéens tués par balle. C’était chez l’imam ratib de Labé Elhadj Badrou Bah, en présence de nombreux ministres, autorités locales et religieuses de la ville.

” (…) Nous, le président et le gouvernement, sommes engagés à faire la lumière sur les tueries. Quand j’ai pris en charge le gouvernement, l’une des mesures que j’ai prises, c’était d’interdire les manifestations. Elles ont repris avec l’engagement de la classe politique de veiller à ce qu’il n’y a pas de violences. Malgré cet engagement, nous constatons qu’il y a des violences et tueries”, assure le Premier ministre dont le cortège a été violemment attaqué par des manifestants.

« Nous constatons que les tueries se font en dehors des manifestations. L’autopsie effectuée sur les onze cadavres dont la mort a ému tous les Guinéens, a relevé deux choses sérieuses. Tous les onze sont morts en dehors du périmètre des manifestations. Dix des onze ont été tirés dans le dos, pas en face. Ils ont été tués à bout portant à moins d’un mètre. Ce ne sont pas des balles perdues, ni un face-à-face entre les forces de l’ordre et manifestants. Mais les investigations vont être approfondies », lâche-t-il non sans annoncer que tout sera mis en œuvre pour mettre hors d’état de nuire ces criminels.

« Dieu aide la Guinée à découvrir ces criminels. Tous les cadavres appartiennent à une communauté. Ça crée le sentiment qu’il y a stigmatisation, que c’est une ethnie qui est visée. Pour l’unité nationale et la paix, tout doit être fait pour que les investigations permettent de mettre hors d’état de nuire ces criminels et éviter ce sentiment d’exclusion que certains ont du système. Parce que je le sais et je le dis, quand tu parles avec certains, je parle avec des amis à l’extérieur, ont dit Kassory on ne te comprend pas, tu es dans un système, vous êtes en train de tuer des Peuls. Ce n’est pas vrai. Mais il nous appartient de le prouver. Donc en attendant cela, je vous confirme l’engagement et du président et du gouvernement de tout mettre en œuvre pour conduire à terme les investigations entreprises », insiste le Premier qui est toujours confiné dans sa résidence à Yali pour cause de violences contre sa venue à Labé.

Ci-dessous, l’intégralité de la rencontre…

Amadou Tidiane Diallo, correspondant à Labé

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités