UFR : Sidya Touré est-il le leader de la contestation contre ses propres députés ?

Print Friendly, PDF & Email

Homme politique guinéen très rusé après Alpha Condé, Sidya Touré veut se débarrasser de beaucoup de ses cadres qui n’ont pas mouillé le maillot pour le parti lors des communales du 4 février dernier. La marche de protestation des jeunes de son parti hier contre leurs députés a vite été interprétée par ceux qui connaissent le leader comme une arme qu’il utiliserait contre ceux qui doivent être renvoyés du parti ou recalés. Cette opération de nettoyage enveloppée dans une sorte de congrès à venir viserait de nombreux cadres qui continueraient à garder la main sur le parti sans bouger.

Beaucoup d’analystes politiques voient en filigrane dans cette annonce de Sidya Touré un certain Baïdy Aribot, jusque-là secrétaire exécutif et numéro 3 de la Banque centrale de la République de Guinée. Des Ufristes avaient, à visage découvert, accusé l’ancien député de n’voir pas mouillé le maillot à Kaloum, donnant ainsi la victoire à Kaloum Yigui de Aminata Touré, fille de Sékou Touré. L’UFR est ainsi rétrogradé à la troisième place derrière le Rpg Arc-en-ciel. Une pilule qui passe mal pour le parti qui considère la presqu’île comme son fief. Les prochains jours seront donc décisifs pour la troisième force politique du pays.

Noumoukè S.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.